Archives de catégorie : Prières



Pour toutes mes fautes

Mon Dieu, pardon, pardon,
pardon de ma tiédeur, pardon de ma lâcheté, pardon de mon orgueil,
pardon de mon attachement à ma volonté propre,
pardon de ma faiblesse et de mon inconstance,
pardon du désordre de mes pensées,
pardon de me souvenir si peu, parois, que je suis en ta présence.
Pardon, pardon, pardon de toutes mes fautes, de toutes les fautes de ma vie…

Merci de toutes tes grâces, mon Dieu!
merci, merci, merci!
Mon Dieu, secours-moi,
secours celui que tu as comblé de tant de dons afin qu’il fasse pleinement ce que tu attends de lui…

Mon Dieu, convertis-moi! Mon Dieu, convertis-moi!
Convertis-moi, mon Dieu! au nom de notre Seigneur Jésus Christ.

Toi qui peux transformer des pierres en enfants d’Abraham,
toi qui peux tout en moi, convertis-moi, Seigneur.
Donne-moi le bon esprit, la sagesse, que tu as promis de donner à ceux qui les demanderaient.

Convertis-moi, et fais que je te glorifie le plus possible jusqu’à mon dernier soupir et pendant l’éternité.
Je te le demande au nom de notre Seigneur Jésus Christ.
Amen, amen, amen

Charles de Foucauld,   



SAINTE MARIE

Sainte Marie, Mère de Dieu,
gardez-moi un coeur d’enfant, pur et transparent comme une source.
Donnez-moi un coeur simple, qui ne savoure pas les tristesses;
un coeur magnifique à se donner, tendre à la compassion;
un coeur fidèle et généreux, qui n’oublie aucun bien, et ne tienne rancune d’aucun mal;
Donnez-moi un coeur doux et humble, aimant sans demander de retour,
joyeux de s’effacer dans un autre coeur devant votre divin Fils;
un coeur grand et indomptable, qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse;
un coeur tourmenté de la gloire de Jésus Christ,
blessé de son amour et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel!

Père de Grandmaison
Jésuite (+ 1927)



Pardon de les avoir abandonnés – Raoul FOLLEREAU

Seigneur, apprends-nous à ne plus nous aimer nous-mêmes,à ne plus nous contenter d’aimer les nôtres.
Apprends-nous à ne penser qu’aux autres et d’abord à aimer ceux qui ne sont pas aimés.
Fais-nous mal avec la souffrance des autres.

Seigneur, donne-nous la grâce de réaliser qu’à chaque minute de notre vie, de notre vie heureuse et par toi protégée,
il y a des millions d’êtres humains, tes fils, nos frères,
qui meurent de faim et qui n’ont pas mérité de mourir de faim,
qui meurent de froid et qui n’ont pas mérité de mourir de froi.

Seigneur, aie pitié de tous les pauvres du monde.
Pardonne-nous de les avoir trop longtemps, par peur honteuse, abandonnés.

Seigneur, ne permets plus que nous soyons heureux tout seuls, donne-nous l’angoisse de la misère universelle et délivre-nous de nous-mêmes, si telle est ta volonté.

Raoul FOLLEREAU
tout donné au service des lépreux



Pour la Justice – Jean-Paul II

Soutiens nos efforts, Seigneur,
pour qu’il n’y ait plus d’enfants mal nourris,
sans éducation, sans instruction:
ni de jeunes sans la formation nécessaire.

Soutiens nos efforts Seigneur,
pour qu’il n’y ait plus de paysans sans terres
pour vivre et se développer dignement;
qu’il n’y ait plus de travailleurs maltraités ni lésés dans leurs droits;
qu’il n’y ait plus de systèmes qui permettent
l’exploitation de l’homme par l’homme
ni l’exploitation de l’homme par l’État.

Soutiens nos efforts, Seigneur,
pour qu’il n’y ait plus de corruption;
qu’il n’y ait plus de gens dans l’abondance
tandis que d’autres manquent de tout, sans faute de leur part;
qu’il n’y ait plus tant de familles mal constituées,
brisées, désunies, insuffisamment aidées.

Soutiens nos efforts, Seigneur,
pour qu’il n’y ait plus d’injustices et d’inégalités
dans l’administration de la justice;
qu’à personne ne manque la protection de la loi
et que cette protection soit égale pour tous;
que la force ne prévale par sur la vérité et le droit,
mais, au contraire, la vérité et le droit sur la force;
et que les raisons économiques et politiques
ne prévalent jamais sur les exigences de l’homme.

Jean Paul II (1979)



O NOTRE-DAME – Jean-Paul II

Notre-Dame de l’espérance, regarde-nous avec miséricorde.
Ainsi, Mère très sainte, avec la paix de Dieu dans notre conscience,
le coeur délivré de tout mal et de toute haine
nous pourrons porter à tous les hommes la joie et la paix.

Notre-Dame de la transparence, en toi et à travers toi Dieu nous parle:
donne-nous un coeur simple, remplis-nous d’allégresse,
O Vierge du Fiat et du Magnificat,
rends nos coeurs transparents comme le tien.

Notre-Dame de l’humilité,
cachée dans la foule, enveloppée dans le mystère,
aide-nous à porter la Bonne Nouvelle au monde
et à nous immerger dans le mystère du Christ
pour en communiquer quelque chose à nos frères.

Notre-Dame de la fidélité,
toi qui sans cesse « recherchais le visage du Seigneur »,
toi qui as accepté le mystère et qui l’as médité dans ton coeur,
toi qui as vécu en accord avec ce que tu croyais,
toi qui fus l’exemple même de la constance
dans l’épreuve comme dans l’exaltation,
aide-nous à tenir nos engagements, en bons et fidèles serviteurs,
jusqu’au dernier jour de notre vie sur la terre.

Jean-Paul II



SEIGNEUR, DIEU DE PAIX – Paul VI

Seigneur, Dieu de paix, toi qui as créé les hommes,
objet de ta bienveillance, pour être les familiers de ta gloire,
nous te bénissons et nous te rendons grâce:
car tu nous as envoyé Jésus, ton Fils bien-aimé;
tu as fait de lui dans le mystère de sa Pâque,
l’artisan de tout salut, la source de toute paix, le lien de toute fraternité.

Nous te rendons grâce pour les désirs et les efforts, les réalisations
que ton Esprit de paix a suscitées en notre temps,
pour remplacer la haine par l’amour,
la méfiance par la compréhension, l’indifférence par la solidarité.

Ouvre davantage encore nos esprits et nos coeurs
aux exigences concrètes de l’amour de tous nos frères,
pour que nous soyons toujours plus des artisans de paix.
Souviens-toi, Père de miséricorde,
de tous ceux qui peinent, souffrent et meurent
dans l’enfantement d’un monde plus fraternel.

Que pour les hommes de toute race et de toute langue
vienne ton règne de justice, de paix et d’amour.
Et que la terre soit remplie de ta gloire!
Amen

Paul VI, Pape (+ août 1978)



Avec une infinie confiance – Charles de Foucauld

Mon Père,

Je m’abandonne à toi, fais de moi ce qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi, je te remercie.
Je sus prêt de tout, j’accepte tout.
Pourvu que ta volonté se fasse en moi, en toutes tes créatures,
je ne désire rien d’autre, mon Dieu.

Je remet mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon coeur,
parce que je t’aime, et que ce m’est un besoin d’amour de me donner,
de me remettre entre tes mains sans mesure,
avec une infinie confiance, car tu es mon Père.

Charles de Foucauld



Approche Ta Lumière de mon visage obscur

Seigneur, Dieu tout-puissant,
accueille avec douceur celui qui t’a rempli d’amertume.
Approche ta lumière de mon visage obscur.

Gloire, Bonté, Miséricorde, efface mes péchés, enlève mon fardeau.

De ton bras déployé protège le lieu de mon repos.
Conserve pur le souffle que tu as mis dans mon corps.
Donne-moi un doux repos au coeur de cette nuit profonde,
au nom de celle qui t’as mis au monde – la plus sainte des mères –
et au nom de tous les bienheureux.

Purifie mon regard, donne-lui douceur et transparence,
enveloppe-moi tout entier de ton espérance,
pour que je n’offre nulle prise aux tourments de la vie
et que je ne sois pas victime des puissances du rêve.

Veille, veille sur moi, pour qu’à nouveau m’arrachant au sommeil
je me renouvelle aux sources de ta joie
et puisse faire jaillir vers toi ma prières.
Car, dans les siècles des siècles,
c’est à toi seul que rendent gloire toutes les créatures.
Amen

Grégoire de Narek,
Xè siècle  

 

Un instrument de Paix – St François d’Assise

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.

Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

Prière attribuée à Saint François d’Assise