Archives par mot-clé : résurrection



Avoir Foi…

Avoir Foi…

La mort nous perturbe, nous interroge… jeunes, nous évitons d’y penser, plus âgés elle nous travaille… car nous avons encore tant de choses à faire.

Et chaque départ d’un ami ou d’un proche nous confronte durement à l’inévitable. Face à la mort, Jésus demeure calme, confiant en la résurrection et la vie éternelle offertes par Dieu.

Mais il n’en demeure pas pour autant insensible à la perte momentanée d’un ami et à la tristesse qui touche ses proches. Face à la mort, les proches de Lazare garde foi en Jésus, et nous ?

Thierry Larcher



Pâques de Jésus Christ : Source d’Espérance – P. BARTHELMÉ

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne youtube ou dailymotion de missionweb, c’est gratuit et vous permettra d’être informé des nouvelles vidéos et émissions en direct (prochainement).

https://www.youtube.com/user/Missionweb

http://www.dailymotion.com/mission-web

Le savez-vous ?

Si vous recevez la télévision via une box internet, il est possible de regarder les vidéos de missionweb directement sur votre téléviseur. La procédure diffère selon votre fournisseur d’accès, mais pour Orange voici comment il faut procéder : Allez à l’onglet « applications », puis sélectionnez « dailymotion » (cela peut-être youtube chez d’autres fournisseurs) enfin dans le champ « recherche » tapez « missionweb Pâques ». Vous pouvez alors sélectionner et visionner votre vidéo sur la télévision.

Bon film 🙂
jean-marie

      

La PASSION – Mise en scène en l’église de Tromborn (vidéo)

La Passion de notre Seigneur Jésus Christ, mise en scène par les Pères Lazaristes Bruno NOVITSKI et Éric JACQUET, avec le concours du Père Robert GURTNER et la participation des bénévoles des Communautés de Paroisses St Benoît de Bouzonville et St Bruno de l’ancienne Chartreuse. Filmé en l’église de Tromborn le 31/3/2012 par www.mission-web.com



« Heureux vous les pauvres… » – Paul VI

« Heureux vous les pauvres; le Royaume de Dieu est à vous »

      La joie de demeurer dans l’amour de Dieu commence dès ici-bas. C’est celle du Royaume de Dieu. Mais elle est accordée sur un chemin escarpé, qui demande une confiance totale dans le Père et le Fils, et une préférence donnée au Royaume. Le message de Jésus promet avant tout la joie, cette joie exigeante; ne s’ouvre-t-il pas par les béatitudes?

« Heureux, vous les pauvres, car le Royaume des cieux est à vous.
Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés.
Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. »

      Mystérieusement, le Christ lui-même, pour déraciner du coeur de l’homme le péché de suffisance et manifester au Père une obéissance filiale sans partage, accepte de mourir de la main des impies, de mourir sur une croix. Mais… désormais Jésus est pour toujours vivant dans la gloire du Père, et c’est pourquoi les disciples furent établis dans une joie indéracinable en voyant le Seigneur le soir de Pâques (Lc 24, 41). Il reste que, ici-bas, la joie du Royaume réalisé ne peut jaillir que de la célébration conjointe de la mort et de la résurrection du Seigneur. C’est le paradoxe de la condition chrétienne qui éclaire singulièrement celui de la condition humaine: ni l’épreuve, ni la souffrance ne sont éliminées de ce monde, mais elles prennent un sens nouveau dans la certitude de participer à la rédemption opérée par le Seigneur et de partager sa gloire.

Paul VI pape de 1963 à 1978