Rappelez-vous la parole que je vous ai dite: Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté vous aussi ils vous persécuteront; s'ils ont gardé ma parole, la vôtre aussi ils la garderont. Jean 15, 20.

facebook google+
Menu
Infos complémentaires, Licence d'utilisation, copier, cliquer pour lire la suite...

Premier Livre de Samuel

SELON LA VULGATE, PREMIER DES ROIS

PREMIÈRE PARTIE.
SAMUEL.

I. — NAISSANCE DE SAMUEL ; SA VOCATION.


Chapitre 1


— Naissance de Samuel. —

1 Il y avait un homme de Ramathaïm-Sophim, de la montagne d'Ephraïm, nommé Elcana, fils de Jéroham, fils d'Eliu, fils de Thohu, fils de Suph, Ephratéen.
2 Il avait deux femmes, dont l'une s'appelait Anne, et l'autre Phénenna ; et Phénenna avait des enfants, mais Anne était sans enfants.
3 Cet homme montait de sa ville, chaque année, pour adorer Yahweh des armées et lui offrir des sacrifices à Silo. Là étaient les deux fils d'Héli, Ophni et Phinées, prêtres de Yahweh.
4 Le jour où Elcana offrait son sacrifice, il donnait des portions de la victime à Phénenna, sa femme, et à tous ses fils et à toutes ses filles ;
5 et il donnait à Anne une double portion, car il aimait Anne, et Yahweh l'avait rendue stérile.
6 Sa rivale l'affligeait encore extrêmement, afin de l'aigrir de ce que Yahweh l'avait rendue stérile.
7 Et chaque année Elcana faisait ainsi, toutes les fois qu'elle montait à la maison de Yahweh, et Phénenna la mortifiait de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait point.
8 Elcana, son mari, lui disait : « Anne, pourquoi pleures-tu et ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur est-il triste ? Est-ce que je ne suis pas pour toi mieux que dix fils ? »

9 Anne se leva, après qu'on eut mangé et bu à Silo. — Héli, le grand prêtre, était assis sur un siège devant un des poteaux du temple de Yahweh. —
10 L'âme pleine d'amertume, elle pria Yahweh et versa beaucoup de larmes ;
11 et elle fit un vœu, en disant : « Yahweh des armées, si vous daignez regarder l'affliction de votre servante, si vous vous souvenez de moi et n'oubliez point votre servante, et si vous donnez à votre servante un enfant mâle, je le donnerai à Yahweh pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera pas sur sa tête. »
12 Comme elle restait longtemps en prière devant Yahweh, Héli observa sa bouche.
13 Anne parlait en son cœur et remuait seulement les lèvres, sans que sa voix se fit entendre. Héli pensa donc qu'elle était ivre,
14 et il lui dit : « Jusques à quand seras-tu dans l'ivresse ? Fais passer ton vin. »
15 Anne répondit : « Non, mon seigneur je suis une femme affligée dans son cœur ; je n'ai bu ni vin ni boisson enivrante, mais j'épanchais mon âme devant Yahweh.
16 Ne prends pas ta servante pour une femme de Bélial, car c'est dans l'excès de ma peine et de ma douleur que j'ai parlé jusqu'ici. »
17 Héli reprit la parole et lui dit : « Va en paix, et que le Dieu d'Israël exauce la prière que tu lui as adressée ! »
18 Elle dit : « Que ta servante trouve grâce à tes yeux ! » Et cette femme alla son chemin ; elle mangea, et son visage n'était plus le même.
19 Ils se levèrent de bon matin et, s'étant prosternés devant Yahweh, ils s'en retournèrent et revinrent dans leur maison à Rama.
20 Elcana connut Anne, sa femme, et Yahweh se souvint d'elle. Après le temps révolu, Anne ayant conçu, enfanta un fils, qu'elle nomma Samuel, « car, dit-elle, je l'ai demandé à Yahweh. »


— Consécration de Samuel à Dieu. —


21 Son mari Elcana monta avec toute sa maison pour offrir à Yahweh le sacrifice annuel et pour accomplir son vœu.
22 Mais Anne ne monta pas, et elle dit à son mari : « Quand l'enfant sera sevré, je le mènerai pour qu'il paraisse devant Yahweh et qu'il demeure là toujours. »
23 Elcana, son mari, lui dit : « Fais ce qui te semblera bon, reste ici jusqu'à ce que tu l'aies sevré. Daigne seulement Yahweh accomplir sa parole ! » Et la femme resta et allaita son fils, jusqu'à ce qu'elle le sevrât.

24 Quand elle l'eut sevré, elle le fit monter avec elle, ayant pris trois taureaux, un épha de farine et une outre de vin, et elle le mena dans la maison de Yahweh à Silo ; l'enfant était encore tout jeune.
25 Ils égorgèrent le taureau, et ils conduisirent l'enfant à Héli.
26 Anne dit : « Pardon, mon seigneur. Aussi vrai que ton âme vit, mon seigneur, je suis cette femme qui me tenais ici près de toi pour prier Yahweh.
27 C'est pour cet enfant que je priais, et Yahweh m'a accordé la demande que je lui avais faite.
28 Moi aussi je le donne à Yahweh ; tous les jours de sa vie, il sera donné à Yahweh. » Et ils se prosternèrent là devant Yahweh.


Chapitre 2


1 Anne pria et dit : Mon cœur tressaille de joie en Yahweh, ma corne a été élevée par Yahweh, ma bouche est ouverte sur mes ennemis, car je me suis réjouie de ton secours.

2 Nul n'est saint comme Yahweh, car il n'y a pas d'autre Dieu que toi ; il n'y a pas de rocher comme notre Dieu.
3 Ne prononcez pas tant de paroles hautaines, qu'un langage arrogant ne sorte pas de votre bouche.

Car Yahweh est un Dieu qui sait tout, et les actions de l'homme ne subsistent pas.
4 L'arc des puissants est brisé, et les faibles ont la force pour ceinture.

5 Ceux qui étaient rassasiés se louent pour du pain, et ceux qui étaient affamés n'ont plus faim ; même la stérile enfante sept fois, et celle qui avait beaucoup de fils se flétrit.

6 Yahweh fait mourir et il fait vivre, il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter.
7 Yahweh appauvrit et il enrichit, il abaisse et il élève.

8 De la poussière il retire le pauvre, du fumier il relève l'indigent, pour les faire asseoir avec les princes, et il leur donne en partage un trône de gloire.

Car à Yahweh sont les colonnes de la terre, et sur elles il a posé le globe.
9 Il gardera les pas de ses pieux, mais les méchants périront dans les ténèbres.
Car l'homme ne l'emportera pas par la force.
10 Yahweh ! Ses ennemis seront brisés ; du haut du ciel il tonnera sur eux, Yahweh jugera les extrémités de la terre.

Il donnera la puissance à son roi, et il élèvera la corne de son oint.

11 Elcana s'en alla dans sa maison à Rama, et l'enfant resta au service de Yahweh, devant le prêtre Héli.


— Les fils d'Héli. —


12 Or les fils d'Héli étaient des hommes de Bélial, ils ne connaissaient point Yahweh.
13 Et voici la manière d'agir de ces prêtres à l'égard du peuple. Lorsque quelqu'un offrait un sacrifice, le serviteur du prêtre venait, pendant qu'on faisait bouillir la chair, tenant à la main une fourchette à trois dents ;
14 il la plongeait dans la chaudière, dans le chaudron, dans la marmite ou dans le pot, et tout ce que la fourchette amenait, le prêtre le prenait pour lui. C'est ainsi qu'ils agissaient à l'égard de tous les Israélites qui venaient là, à Silo.
15 Même avant qu'on fît brûler la graisse, le serviteur du prêtre venait et disait à l'homme qui offrait le sacrifice : « Donne-moi de la chair à rôtir pour le prêtre ; il ne recevra pas de toi de chair bouillie, mais seulement de la chair crue. »
16 Et si l'homme lui disait : « Qu'on fasse d'abord fumer la graisse ; tu prendras ensuite ce que tu voudras, » le serviteur répondait : « Non, tu en donneras maintenant ; sinon, j'en prendrai de force. »
17 Le péché de ces jeunes gens était très grand devant Yahweh, parce que ces hommes attiraient le mépris sur les offrandes de Yahweh.

18 Samuel faisait le service devant Yahweh : l'enfant était revêtu d'un éphod de lin.
19 Sa mère lui faisait une petite robe, qu'elle lui apportait chaque année, lorsqu'elle montait avec son mari, pour offrir le sacrifice annuel.
20 Héli bénit Elcana et sa femme, en disant : « Que Yahweh te donne des enfants de cette femme, pour le don qu'elle a fait à Yahweh ! » Et ils s'en retournèrent chez eux.
21 Yahweh visita Anne, et elle conçut et enfanta trois fils et deux filles. Et le jeune Samuel grandissait en la présence de Yahweh.

22 Héli était très vieux, et il apprit comment ses fils agissaient à l'égard de tout Israël, et qu'ils couchaient avec les femmes qui servaient à l'entrée de la tente de réunion.
23 Il leur dit : « Pourquoi faites-vous de telles choses ? Car j'apprends de tout le peuple vos mauvaises actions.
24 Non, mes enfants, la rumeur que j'entends n'est pas bonne ; on fait pécher le peuple de Yahweh.
25 Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu intervient comme arbitre ; mais si c'est contre Yahweh qu'il pèche, qui intercédera pour lui ? » Et ils n'écoutaient point la voix de leur père, car Yahweh voulait les faire mourir.

26 Le jeune Samuel continuait à grandir, et il était agréable à Yahweh et aux hommes.

27 Un homme de Dieu vint auprès d'Héli et lui dit : « Ainsi parle Yahweh : Ne me suis-je pas clairement révélé à la maison de ton père, lorsqu'ils étaient en Egypte dans la maison de Pharaon ?
28 Je l'ai choisi d'entre toutes les tribus d'Israël pour être mon prêtre, pour monter à mon autel, pour faire fumer l'encens, pour porter l'éphod devant moi ; et j'ai donné à la maison de ton père toutes les offrandes des enfants d'Israël faites par le feu.
29 Pourquoi avez-vous foulé aux pieds mes sacrifices et mes oblations, que j'ai ordonné d'offrir dans ma demeure ? Et pourquoi as-tu honoré tes fils plus que moi, en vous engraissant du meilleur de toutes les offrandes d'Israël, mon peuple ?
30 C'est pourquoi, voici la parole de Yahweh, le Dieu d'Israël : J'avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcheraient devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit Yahweh, qu'il n'en soit plus ainsi ! Car j'honorerai ceux qui m'honorent, et ceux qui me méprisent seront méprisés.
31 Voici que les jours viennent où je retrancherai ton bras et le bras de la maison de ton père, en sorte qu'il n'y aura plus de vieillard dans ta maison.
32 Tu verras ta demeure humiliée, pendant que Dieu comblera de biens Israël ; et il n'y aura plus jamais de vieillard dans ta maison.
33 Je ne ferai pas disparaître de mon autel tout homme des tiens, afin que tes yeux se consument et que ton âme défaille ; mais tout rejeton de ta maison mourra dans la force de l'âge.
34 Et tu auras pour signe ce qui arrivera à tes deux fils, à Ophni et Phinées : ils mourront tous deux le même jour.
35 Et je me susciterai un prêtre fidèle, qui agira selon mon cœur et selon mon âme, je lui bâtirai une maison stable, et il marchera toujours devant mon oint.
36 Et quiconque restera de ta maison viendra se prosterner devant lui, pour avoir une pièce d'argent et un morceau de pain, et il dira : Mets-moi, je te prie, à quelqu'une des fonctions du sacerdoce, afin que j'aie un morceau de pain à manger. »


Chapitre 3


— Vocation de Samuel. —

1 Le jeune Samuel servait Yahweh en la présence d'Héli. La parole de Yahweh était rare en ces jours-là, et la vision n'était pas fréquente.

2 En ce même temps, comme Héli était couché à sa place, — or ses yeux avaient commencé à se troubler et il ne pouvait plus voir ;
3 la lampe de Dieu ne s'était pas encore éteinte, et Samuel était couché dans le temple de Yahweh, où était l'arche de Dieu, —
4 Yahweh appela Samuel ; il répondit : « Me voici ! »
5 Et il courut auprès d'Héli, et lui dit : « Me voici, car tu m'as appelé. » Héli répondit : « Je n'ai point appelé ; retourne te coucher. » Et il alla se coucher.

6 Yahweh appela de nouveau Samuel ; et Samuel se leva et, étant allé auprès d'Héli, il dit : « Me voici, car tu m'as appelé. » Héli répondit : « Je n'ai point appelé, mon fils ; retourne te coucher. »
7 Samuel ne connaissait pas encore Yahweh, car la parole de Yahweh ne lui avait pas encore été révélée.

8 Yahweh appela de nouveau Samuel pour la troisième fois. Il se leva et, étant allé auprès d'Héli, il dit : « Me voici, car tu m'as appelé. » Héli comprit alors que c'était Yahweh qui appelait l'enfant.
9 Et Héli dit à Samuel : « Va, couche-toi, et si l'on t'appelle encore, tu diras : Parlez, Yahweh, car votre serviteur écoute. » Et Samuel s'en alla et se coucha à sa place.

10 Yahweh vint et se tint , et il appela comme les autres fois : « Samuel ! Samuel ! » Samuel répondit : « Parlez, car votre serviteur écoute. »
11 Et Yahweh dit à Samuel : « Voici que je vais faire dans Israël une chose que personne n'entendra sans que les deux oreilles lui tintent.
12 En ce jour-là j'accomplirai sur Héli tout ce que j'ai prononcé touchant sa maison ; je commencerai et j'achèverai.
13 Je lui ai déclaré que j'allais juger sa maison pour jamais, à cause du crime dont il avait connaissance, et par lequel ses fils se sont rendus indignes sans qu'il les ait réprimés.
14 C'est pourquoi j'ai juré à la maison d'Héli que jamais le crime de la maison d'Héli ne sera expié, ni par des sacrifices ni par des oblations. »

15 Samuel resta couché jusqu'au matin, puis il ouvrit les portes de la maison de Yahweh. Et Samuel craignait de raconter la vision à Héli.
16 Mais Héli appela Samuel, en disant : « Samuel, mon fils ! » Il répondit : « Me voici. »
17 Et Héli dit : « Quelle est la parole que Yahweh t'a dite ? Je te prie, ne me cache rien. Que Yahweh te traite dans toute sa rigueur si tu me caches quelque chose de toute la parole qu'il t'a dite ! »
18 Samuel lui raconta toutes les paroles sans lui rien cacher. Et Héli dit : « C'est Yahweh ; ce qui lui semblera bon, qu'il le fasse ! »

19 Samuel devint grand ; Yahweh était avec lui, et il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles.
20 Tout Israël, depuis Dan jusqu'à Bersabée, reconnut que Samuel était un vrai prophète de Yahweh.
21 Et Yahweh continuait d'apparaître à Silo, car Yahweh se manifestait à Samuel, à Silo, par la parole de Yahweh.


II. — ISRAËL ET LES PHILISTINS.


Chapitre 4


— Israël battu par les Philistins ; prise de l'arche. —

1 La parole de Samuel fut adressée à tout Israël.

Israël sortit au devant des Philistins, pour combattre ; ils campèrent près d'Eben-Ezer, et les Philistins étaient campés à Aphec.
2 Les Philistins, s'étant rangés en bataille contre Israël, le combat s'engagea, et Israël fut battu par les Philistins, et ils tuèrent environ quatre mille hommes en bataille rangée dans la plaine.
3 Le peuple rentra au camp, et les anciens d'Israël dirent : « Pourquoi Yahweh nous a-t-il battus aujourd'hui devant les Philistins ? Faisons venir vers nous de Silo l'arche de l'Alliance de Yahweh ; qu'elle vienne au milieu de nous, et qu'elle nous délivre de la main de nos ennemis. »
4 Le peuple envoya à Silo, et l'on apporta de cette ville l'arche de l'alliance de Yahweh des armées, qui est assis sur les Chérubins. Les deux fils d'Héli, Ophni et Phinées, étaient là avec l'arche de l'alliance de Dieu.

5 Lorsque l'arche de l'alliance de Yahweh entra dans le camp, tout Israël poussa de si grands cris de joie que la terre en retentit.
6 Le bruit de ces clameurs fut entendu des Philistins, et ils dirent : « Que signifie le bruit de ces grands cris de joie au camp des Hébreux ? » Et ils apprirent que l'arche de Yahweh était venue au camp.
7 Les Philistins eurent peur, parce qu'ils disaient : « Dieu est venu dans le camps. » Et ils dirent : « Malheur à nous ! car chose pareille n'a jamais eu lieu jusqu'à présent.
8 Malheur à nous ! Qui nous délivrera de la main de ces dieux puissants ? Ce sont ces dieux qui ont frappé les Egyptiens de toutes sortes de plaies dans le désert.
9 Montrez-vous forts et agissez en hommes, Philistins, de peur que vous ne soyez asservis aux Hébreux, comme ils vous sont asservis. Soyez des hommes et combattez. »
10 Les Philistins livrèrent bataille, et Israël fut battu, et chacun s'enfuit dans sa tente ; il y eut une très grande défaite, et il tomba du côté d'Israël trente mille hommes de pied.
11 L'arche de Dieu fut prise, et les deux fils d'Héli, Ophni et Phinées, périrent.


— Mort d'Héli. —


12 Un homme de Benjamin accourut du champ de bataille, et vint à Silo le même jour, les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière.
13 Lorsqu'il arriva, Héli était assis sur un siège près du chemin, dans l'attente, car son cœur tremblait à cause de l'arche de Dieu. Cet homme étant entré dans la ville pour porter ces nouvelles, toute la ville poussa une clameur.
14 En entendant le bruit de cette clameur, Héli dit : « Quel est ce bruit de tumulte ? » Et aussitôt l'homme vint apporter la nouvelle à Héli.
15 Or Héli était âgé de quatre-vingt-dix-huit ans ; il avait les yeux fixes et ne pouvait plus voir.
16 L'homme dit à Héli : « J'arrive du champ de bataille, et c'est du champ de bataille que je me suis enfui aujourd'hui. » Héli dit : « Que s'est-il passé mon fils ? »
17 Le messager répondit : « Israël a fui devant les Philistins, et il y a eu un grand massacre parmi le peuple ; et même tes deux fils, Ophni et Phinées, sont morts, et l'arche de Dieu a été prise. »
18 A peine eut-il nommé l'arche de Dieu, qu'Héli tomba de son siège à la renverse, à côté de la porte ; il se rompit la nuque et mourut ; car c'était un homme vieux et pesant. Il avait jugé Israël pendant quarante ans.

19 Sa belle-fille, femme de Phinées, était enceinte et sur le point d'accoucher. Lorsqu'elle entendit la nouvelle de la prise de l'arche de Dieu, de la mort de son beau-père et de son mari, elle se courba et enfanta, car les douleurs lui survinrent.
20 Comme elle allait mourir, les femmes qui se trouvaient près d'elle lui dirent : « Ne crains point, car tu as enfanté un fils. » Mais elle ne répondit pas et n'y fit pas attention.
21 Elle appela l'enfant Ichabod, en disant : « La gloire est emportée d'Israël : » à cause de la prise de l'arche de Dieu et à cause de la mort de son beau-père et de son mari.
22 Elle dit : « La gloire est emportée d'Israël, car l'arche de Dieu est prise ! »


Chapitre 5


— L'arche chez les Philistins. —

1 Les Philistins, s'étant emparés de l'arche de Dieu, la transportèrent d'Eben-Ezer à Azot.
2 Les Philistins prirent l'arche de Dieu, la firent entrer dans la maison de Dagon, et la placèrent auprès de Dagon.
3 Le lendemain, les Azotiens se levèrent de bon matin, et voici que Dagon était étendu la face contre terre devant l'arche de Yahweh. Ils prirent Dagon et le remirent à sa place.
4 Le jour suivant, ils se levèrent de bon matin et voici que Dagon était encore étendu la face contre terre devant l'arche de Yahweh ; la tête de Dagon et ses deux mains détachées gisaient sur le seuil,
5 et il ne lui restait que le tronc en forme de poisson. C'est pourquoi les prêtres de Dagon et tous ceux qui entrent dans la maison de Dagon à Azot ne posent pas le pied sur le seuil de Dagon, jusqu'à ce jour.

6 La main de Yahweh, s'appesantit sur les Azotiens et les désola ; il les frappa de tumeurs, à Azot et dans son territoire.
7 Voyant ce qui arrivait, les Azotiens dirent : « Que l'arche du Dieu d'Israël ne reste pas chez nous, car il appesantit sa main sur nous et sur Dagon, notre dieu.
8 Et ils convoquèrent chez eux par des envoyés tous les princes des Philistins, et ils dirent : « Que ferons-nous de l'arche du Dieu d'Israël ? » Les princes répondirent : « Que l'on transporte à Geth l'arche du Dieu d'Israël ! » Et l'on y transporta l'arche du Dieu d'Israël.
9 Mais, dès qu'on l'eut transportée, la main de Yahweh fut sur la ville, et il y eut une très grande épouvante ; il frappa les gens de la ville, depuis le petit jusqu'au grand, et il leur poussa des tumeurs.

10 Alors ils envoyèrent l'arche de Dieu à Accaron. Lorsque l'arche de Dieu entra dans Accaron, les Accaronites poussèrent des cris, en disant : « On a transporté chez nous l'arche du Dieu d'Israël, pour nous faire mourir, nous et notre peuple. »
11 Et ils convoquèrent par des envoyés tous les princes des Philistins, et ils dirent : « Renvoyez l'arche du Dieu d'Israël ; qu'elle retourne en son lieu, afin qu'elle ne nous fasse pas mourir, nous et notre peuple. »
12 Car il y avait dans toute la ville une frayeur mortelle, et la main de Dieu s'y appesantissait fortement. Les gens qui ne mourraient pas étaient frappés de tumeurs, et les cris de détresse de la ville montaient jusqu'au ciel.


Chapitre 6


— Retour de l'arche en Israël. —

1 L'arche de Yahweh fut sept mois dans le pays des Philistins.
2 Et les Philistins appelèrent les prêtres et les devins et leur dirent : « Que ferons-nous de l'arche de Yahweh ? Faites-nous connaître comment nous devons la renvoyer en son lieu. » Ils répondirent :
3 « Si vous renvoyez l'arche du Dieu d'Israël, ne la renvoyez pas à vide, mais ne manquez pas de lui faire une offrande de réparation ; vous guérirez alors et vous saurez pourquoi sa main ne s'est pas retirée de vous.
4 Les Philistins dirent : « Quelle offrande de réparation lui feront-nous ? »
5 Ils répondirent : « Cinq tumeurs d'or et cinq souris d'or, selon le nombre des princes des Philistins, car une même plaie a été sur vous et sur vos princes. Faites donc des figures de vos tumeurs et des figures de vos souris qui ravagent le pays, et donnez ainsi gloire au Dieu d'Israël : peut-être cessera-t-il d'appesantir sa main sur vous, sur vos dieux et sur votre pays.
6 Pourquoi endurciriez-vous votre cœur, comme l'Egypte et Pharaon ont endurci le leur ? N'ont-il pas, lorsqu'il eut exercé ses châtiments sur eux, laissé partir les enfants d'Israël ?
7 Maintenant donc faites un chariot neuf, et prenez deux vaches qui allaitent et qui n'aient point porté le joug ; attelez les vaches au chariot, et ramenez loin d'elles leurs petits à l'étable.
8 Vous prendrez l'arche de Yahweh et vous la mettrez sur le chariot ; puis, ayant placé à côté d'elle, dans un coffret, les objets d'or que vous aurez donnés en offrande de réparation, vous la renverrez et elle s'en ira.
9 Suivez-la du regard : si elle monte par le chemin de sa frontière, vers Beth-Samès, c'est Yahweh qui nous a fait ce grand mal ; sinon, nous saurons que ce n'est pas sa main qui nous a frappés, et que cela nous est arrivé par hasard. »

10 Ces gens firent ainsi ; ayant pris deux vaches qui allaitaient, ils les attelèrent au chariot et ils enfermèrent leurs petits dans l'étable.
11 Ils mirent sur le chariot l'arche de Yahweh, et le coffret avec les souris d'or et les figures de leurs tumeurs.
12 Les vaches prirent tout droit le chemin de Beth-Samès ; elles suivirent toujours la même route en marchant et en mugissant, sans se détourner ni à droite ni à gauche. Les princes des Philistins allèrent derrière elles jusqu'à la frontière de Beth-Samès.

13 Les gens de Beth-Samès étaient à moissonner le blé dans la vallée. Levant les yeux, ils aperçurent l'arche, et se réjouirent en la voyant.
14 Le chariot arriva dans le champ de Josué le Bethsamite et s'y arrêta. Il y avait là une grosse pierre. On fendit le bois du chariot et l'on offrit les vaches en holocauste à Yahweh.
15 Les Lévites, après avoir descendu l'arche de Yahweh, et le coffret qui était auprès, renfermant les objets d'or, posèrent le tout sur la grosse pierre. Les gens de Beth-Samès offrirent en ce jour-là des holocaustes et des sacrifices à Yahweh.
16 Les cinq princes des Philistins, ayant vu cela, retournèrent le même jour à Accaron.

17 Voici les tumeurs d'or que les Philistins donnèrent à Yahweh en offrande de réparation : une pour Azot, une pour Gaza, une pour Ascalon, une pour Geth, une pour Accaron.
18 Ils offrirent aussi des souris d'or selon le nombre de toutes les villes des Philistins appartenant aux cinq chefs, tant des villes fortifiées que des villages sans murs : témoin la grosse pierre sur laquelle on déposa l'arche de Yahweh, et qui est restée jusqu'à ce jour dans le champ de Josué le Bethsamite.

19 Yahweh frappa les gens de Beth-Samès, parce qu'ils avaient regardé l'arche de Yahweh ; il frappa cinquante mille soixante-dix hommes parmi le peuple. Et le peuple fit un grand deuil de ce que Yahweh avait frappé le peuple d'une grande plaie.
20 Les gens de Beth-Samès dirent : « Qui peut subsister en la présence de Yahweh, ce Dieu saint ? Et vers qui va-t-il monter en s'éloignant de nous ?
21 Ils envoyèrent des messagers aux habitants de Cariathiarim, pour leur dire : « Les Philistins ont ramené l'arche de Yahweh ; descendez et faites-la monter vers vous. »


Chapitre 7


1 Les gens de Cariathiarim vinrent et firent monter l'arche de Yahweh ; ils la conduisirent dans la maison d'Abinadab, sur la colline, et ils consacrèrent son fils Eléazar pour garder l'arche de Yahweh.


— Défaite des Philistins. —


2 Depuis le jour où l'arche fut déposée à Cariathiarim, il se passa un long temps, vingt années, et toute la maison d'Israël poussa des gémissements vers Yahweh.
3 Et Samuel dit à toute la maison d'Israël : « Si c'est de tout votre cœur que vous revenez à Yahweh, ôtez du milieu de vous les dieux étrangers et les Astartés, attachez fermement  votre cœur à Yahweh et servez-le lui seul, et il vous délivrera de la main des Philistins. »
4 Alors les enfants d'Israël ôtèrent du milieu d'eux les Baals et les Astartés, et ils servirent Yahweh seul.

5 Samuel dit : « Assemblez tout Israël à Maspha, et je prierai Yahweh pour vous. »
6 Et ils s'assemblèrent à Maspha. Ils puisèrent de l'eau et la répandirent devant Yahweh, et ils jeûnèrent ce jour-là, en disant : « Nous avons péché contre Yahweh. » Et Samuel jugea les enfants d'Israël à Maspha.

7 Les Philistins apprirent que les enfants d'Israël s'étaient assemblés à Maspha, et les princes des Philistins montèrent contre Israël. Les enfants d'Israël l'apprirent et eurent peur des Philistins ;
8 et les enfants d'Israël dirent à Samuel : « Ne cesse point de crier pour nous vers Yahweh, notre Dieu, afin qu'il nous sauve de la main des Philistins. »
9 Samuel prit un agneau de lait, et l'offrit tout entier en holocauste à Yahweh ; et Samuel cria vers Yahweh pour Israël, et Yahweh l'exauça.
10 Pendant que Samuel offrait l'holocauste, les Philistins s'approchèrent pour attaquer Israël. Mais Yahweh fit retentir en ce jour le tonnerre, avec un grand bruit, sur les Philistins, et les mit en déroute, et ils furent battus devant Israël.
11 Les hommes d'Israël, sortant de Maspha, poursuivirent les Philistins et les battirent jusqu'au-dessous de Beth-Char.
12 Samuel prit une pierre, qu'il plaça entre Maspha et Sen, et il lui donna le nom d'Eben-Ezer, en disant : « Jusqu'ici Yahweh nous a secourus. »

13 Ainsi humiliés, les Philistins ne revinrent plus sur le territoire d'Israël ; la main de Yahweh fut sur les Philistins pendant toute la vie de Samuel.
14 Les villes que les Philistins avaient prises sur Israël retournèrent à Israël, depuis Accaron jusqu'à Geth ; Israël arracha leur territoire des mains des Philistins. Et il y eut paix entre Israël et les Amorrhéens.


— Judicature de Samuel. —


15 Samuel jugea Israël tout le temps de sa vie.
16 Chaque année il s'en allait, faisant le tour par Béthel, Galgala et Maspha, et il jugeait Israël dans tous ces lieux.
17 Il revenait ensuite à Rama, où était sa maison, et là il jugeait Israël ; il y bâtit un autel à Yahweh.


DEUXIÈME PARTIE.
SAMUEL ET SAÜL.

I. — ÉLECTION DE SAÜL.


Chapitre 8


— Le peuple demande un roi. —

1 Lorsque Samuel fut devenu vieux, il établit ses fils juges sur Israël.
2 Son fils premier-né se nommait Joël, et le second Abia ; ils jugeaient à Bersabée.
3 Les fils de Samuel ne marchèrent pas sur ses traces ; ils s'en détournaient pour le gain, recevaient des présents et violaient la justice.

4 Tous les anciens d'Israël s'assemblèrent et vinrent vers Samuel à Rama.
5 Ils lui dirent : « Voilà que tu es vieux, et tes fils ne marchent pas sur tes traces ; établis donc sur nous un roi pour nous juger, comme en ont toutes les nations. »

6 Ce langage déplut à Samuel parce qu'ils disaient : « Donne-nous un roi pour nous juger ; » et Samuel pria Yahweh.
7 Yahweh dit à Samuel : « Ecoute la voix du peuple dans tout ce qu'il te dira ; car ce n'est pas toi qu'ils rejettent, c'est moi qu'ils rejettent, pour que je ne règne plus sur eux.
8 Comme ils ont toujours agi à mon égard depuis le jour où je les ai fait monter d'Egypte jusqu'à présent, me délaissant pour servir d'autres dieux, ainsi ils agissent envers toi.
9 Et maintenant, écoute leur voix ; mais dépose témoignage contre eux, et fais-leur connaître le droit du roi qui régnera sur eux. »

10 Samuel rapporta toutes les paroles de Yahweh au peuple qui lui demandait un roi.
11 Il dit : « Voici quel sera le droit du roi qui régnera sur vous : Il prendra vos fils, et il les mettra sur son char et parmi ses cavaliers, et ils courront devant son char.
12 Il s'en fera des chefs de mille et des chefs de cinquante ; il leur fera labourer ses champs, récolter ses moissons, fabriquer ses armes de guerre et l'attirail de ses chars.
13 Il prendra vos filles pour parfumeuses, pour cuisinières et pour boulangères.
14 Vos champs, vos vignes et vos oliviers les meilleurs, il les prendra et les donnera à ses serviteurs.
15 Il prendra la dîme de vos moissons et de vos vignes, et la donnera à ses courtisans et à ses serviteurs.
16 Il prendra vos serviteurs et vos servantes, vos meilleurs bœufs et vos ânes, et les emploiera à ses ouvrages.
17 Il prendra la dîme de vos troupeaux, et vous-mêmes serez ses esclaves.
18 Vous crierez en ce jour-là à cause de votre roi que vous vous serez choisi, mais Yahweh ne vous exaucera pas. »

19 Le peuple refusa d'écouter la voix de Samuel ; ils dirent : « Non, mais il y aura un roi sur nous,
20 et nous serons, nous aussi, comme toutes les nations ; notre roi nous jugera, il marchera à notre tête et conduira nos guerres. »
21 Après avoir entendu toutes les paroles du peuple, Samuel les redit aux oreilles de Yahweh.
22 Et Yahweh dit à Samuel : « Ecoute leur voix et établis un roi sur eux. » Alors Samuel dit aux hommes d'Israël : « Que chacun de vous s'en aille à sa ville. »


Chapitre 9


— Onction de Saül par Samuel. —

1 Il y avait un homme de Benjamin, nommé Cis, fils d'Abiel, fils de Séror, fils de Bécorath, fils d'Aphia, fils d'un Benjamite ; c'était un homme vaillant.
2 Il avait un fils du nom de Saül, jeune et beau ; aucun des enfants d'Israël n'était plus beau que lui, et il dépassait de la tête tout le peuple.

3 Les ânesses de Cis, père de Saül, s'étaient égarées, et Cis dit à Saül, son fils : « Prends avec toi un des serviteurs, lève-toi et va à la recherche des ânesses. »
4 Il traversa la montagne d'Ephraïm et traversa le pays de Salisa, et ils ne les trouvèrent pas ; ils traversèrent le pays de Salim, et elles n'y étaient pas ; il traversa le pays de Benjamin, et ils ne les trouvèrent pas.
5 Lorsqu'ils furent arrivés au pays de Suph, Saül dit à son serviteur qui l'accompagnait : « Viens, retournons, de peur que mon père, oubliant les ânesses, ne soit en peine à notre sujet. »
6 Le serviteur lui dit : « Voici qu'il y a dans cette ville un homme de Dieu ; c'est un homme très considéré, tout ce qu'il dit arrive sûrement. Allons-y donc ; peut-être nous fera-t-il connaître le chemin que nous devons prendre. »
7 Saül dit à son serviteur : « Si nous y allons, qu'apporterons-nous à l'homme de Dieu ? Car il n'y a plus de vivres dans nos sacs, et nous n'avons aucun présent à offrir à l'homme de Dieu. Qu'avons-nous ? »
8 Le serviteur répondit encore et dit à Saül : « Voici que je trouve sur moi le quart d'un sicle d'argent ; je le donnerai à l'homme de Dieu, et il nous indiquera notre chemin. » 
9 — Autrefois, en Israël, on disait, en allant consulter Dieu : « Venez et allons au voyant. » Car celui qu'on appelle aujourd'hui prophète s'appelait autrefois voyant. —
10 Saül dit à son serviteur : « Ton avis est bon ; viens, allons. » Et ils se rendirent à la ville où était l'homme de Dieu.

11 Comme ils gravissaient la montée qui mène à la ville, ils rencontrèrent des jeunes filles sorties pour puiser de l'eau, et ils leur dirent : « Le voyant est-il ici ? »
12 Elles leur répondirent en disant : « Oui, il y est, le voilà devant toi ; mais va promptement, car il est venu aujourd'hui à la ville, parce que le peuple a aujourd'hui un sacrifice sur le haut lieu.
13 Dès votre entrée dans la ville, vous le trouverez, avant qu'il monte au haut lieu pour le repas ; car le peuple ne mangera point qu'il ne soit arrivé, parce qu'il doit bénir le sacrifice ; après quoi, les conviés mangeront. Montez donc maintenant, vous le trouverez aujourd'hui. »
14 Et ils montèrent à la ville.

Ils étaient entrés au milieu de la ville, et voici que Samuel sortait à leur rencontre, pour monter en haut lieu.
15 Or, un jour avant l'arrivée de Saül, Yahweh avait fait une révélation à Samuel, en disant :
16 « Demain, à cette heure, je t'enverrai un homme du pays de Benjamin, et tu l'oindras pour être le chef de mon peuple d'Israël, et il délivrera mon peuple de la main des Philistins ; car j'ai regardé mon peuple, parce que son cri est venu jusqu'à moi. »
17 Dès que Samuel eut vu Saül, Yahweh lui dit : « Voici l'homme dont je t'ai parlé ; c'est lui qui régnera sur mon peuple. »

18 Saül s'approcha de Samuel au milieu de la porte, et dit : « Indique-moi, je te prie, où est la maison du voyant. »
19 Samuel répondit à Saül : « C'est moi qui suis le voyant. Monte devant moi au haut lieu, et vous mangerez aujourd'hui avec moi ; je te laisserai partir demain, et je te dirai tout ce qu'il y a dans ton cœur.
20 Quant aux ânesses que tu as perdues il y a trois jours, ne t'en inquiète pas, car elles sont retrouvées. Et à qui sera tout ce qu'il y a de précieux en Israël ? N'est-ce pas à toi et à toute la maison de ton père ? »
21 Saül répondit : « Ne suis-je pas Benjamite, de la plus petite des tribus d'Israël ? et ma famille n'est-elle pas la moindre de toutes les familles de la tribu de Benjamin ? Pourquoi m'as-tu dit une telle parole ? »

22 Samuel, ayant pris Saül et son serviteur, les fit entrer dans la salle et leur donna la première place parmi les conviés, qui étaient environ trente hommes.
23 Samuel dit au cuisinier : « Sers la portion que je t'ai remise et dont je t'ai dit : mets-la à part. »
24 Le cuisinier leva l'épaule avec ce qui l'entoure, et il la servit à Saül. Et Samuel dit : « Voici la portion réservée ; prends-la devant toi et mange, car elle a été gardée pour ce moment lorsque j'ai convoqué le peuple. » Et Saül mangea avec Samuel ce jour-là.

25 Ils descendirent ensuite du haut lieu dans la ville, et Samuel s'entretint avec Saül sur le toit.
26 Le lendemain, ils se levèrent de bon matin et, comme l'aurore montait, Samuel appela Saül sur le toit, et dit : « Lève-toi, et je te laisserai aller. » Saül se leva, et ils sortirent tous deux, lui et Samuel.
27 Quand ils furent descendus à l'extrémité de la ville, Samuel dit à Saül : « Dis à ton serviteur de passer devant nous ; » et le serviteur prit les devants. « Arrête-toi maintenant, ajouta Samuel, et je te ferai entendre ce que Dieu a dit. »


Chapitre 10


1 Samuel prit une fiole d'huile, et la versa sur la tête de Saül ; puis il le baisa et dit : « Yahweh ne t'a-t-il pas oint pour chef sur son héritage ?
2 Quand tu m'auras quitté aujourd'hui, tu trouveras deux hommes près du sépulcre de Rachel, dans le territoire de Benjamin, à Selsach ; ils te diront : « Les ânesses que tu es allé chercher sont retrouvées ; et voici, ton père a perdu de vue l'affaire des ânesses, mais il est en peine de vous et dit : Que dois-je faire au sujet de mon fils ? »
3 De là, poursuivant ta route, tu arriveras au chêne de Thabor, et tu seras rencontré par trois hommes montant vers Dieu à Béthel, et portant l'un trois chevreaux, l'autre trois miches de pain, et l'autre une outre de vin.
4 Après qu'ils t'auront salué, ils te donneront deux pains, et tu les recevras de leurs mains.
5 Après cela, tu viendras à Gabaa de Dieu, où se trouve un poste de Philistins. En entrant dans la ville, tu rencontreras une troupe de prophètes descendant du haut lieu, précédés de luths, tambourins, flûtes et harpes, et prophétisant.
6 L'Esprit de Yahweh te saisira, et tu prophétiseras avec eux, et tu seras changé en un autre homme.
7 Lorsque ces signes se seront accomplis pour toi, fais ce qui se présentera, car Dieu est avec toi.
8 Et tu descendras avant moi à Galgala ; et voici, je descendrai vers toi, pour offrir des holocaustes et des sacrifices pacifiques. Tu attendras sept jours jusqu'à ce que je sois venu vers toi et je te ferai connaître ce que tu dois faire. »

9 Dès que Saül eut tourné le dos pour se séparer de Samuel, Dieu lui donna un autre cœur, et tous ces signes s'accomplirent le même jour.
10 Quand ils arrivèrent à Gabaa, voici qu'une troupe de prophètes vint à sa rencontre ; et l'Esprit de Dieu le saisit, et il prophétisa au milieu d'eux.
11 Quand tous ceux qui le connaissaient auparavant virent qu'il prophétisait avec les prophètes, tous ces gens se dirent l'un à l'autre : « Qu'est-il arrivé au fils de Cis ? Saül est-il donc aussi parmi les prophètes ? »
12 Quelqu'un de la foule prit la parole et dit : « Et qui est leur père ? » — C'est pourquoi cela est passé en proverbe : « Saül est-il aussi parmi les prophètes ? » —
13 Lorsqu'il eut cessé de prophétiser, il se rendit en haut lieu.

14 L'oncle de Saül dit à Saül et à son serviteur : « Où êtes-vous allés ? » Saül répondit : « Chercher les ânesses ; mais ne les ayant vues nulle part, nous sommes allés vers Samuel. »
15 L'oncle de Saül dit : « Raconte-moi ce que vous a dit Samuel. »
16 Et Saül répondit à son oncle : « Il nous a appris que les ânesses étaient retrouvées. » Mais quant à l'affaire de la royauté, il ne lui rapporta pas ce qu'avait dit Samuel.


— Saül élu par le sort. —


17 Samuel convoqua le peuple devant Yahweh à Maspha,
18 et il dit aux enfants d'Israël : « Ainsi parle Yahweh, le Dieu d'Israël : J'ai fait monter Israël d'Egypte, et je vous ai délivrés de la main des Egyptiens et de la main de tous les royaumes qui vous opprimaient.
19 Et vous, aujourd'hui, vous rejetez votre Dieu, qui vous a délivrés de tous vos maux et de toutes vos souffrances, et vous lui dites : Etablis un roi sur nous ! Présentez-vous maintenant devant Yahweh, selon vos tribus et selon vos familles. »

20 Samuel fit approcher toutes les tribus d'Israël, et la tribu de Benjamin fut désignée par le sort.
21 Il fit approcher la tribu de Benjamin par familles, et la famille de Métri fut désignée ; puis Saül, fis de Cis fut désigné. On le chercha, mais on ne le trouva point.
22 Alors ils interrogèrent de nouveau Yahweh : « Est-il venu ici encore quelqu'un ? » Yahweh répondit : « Voici, il est caché parmi les bagages. »
23 On courut le tirer de là, et il se tint au milieu du peuple, dépassant tout le peuple de l'épaule et au delà.
24 Et Samuel dit à tout le peuple : « Voyez-vous celui que Yahweh a choisi ? Il n'y a personne dans tout le peuple qui soit semblable à lui. » Et tout le peuple poussa des cris en disant : « Vive le roi ! »

25 Alors Samuel exposa au peuple le droit de la royauté, et il l'écrivit dans le livre, qu'il déposa devant Yahweh ; puis il renvoya tout le peuple, chacun dans sa maison.

26 Saül aussi s'en alla dans sa maison à Gabaa, accompagné d'hommes de valeur, dont Dieu avait touché le cœur.
27 Toutefois les hommes de Bélial disaient : « Est-ce celui-là qui nous sauvera ? » Et ils le méprisèrent et ne lui apportèrent pas de présents. Mais Saül n'y prit point garde.


II. — GUERRES ET FAUTES DE SAÜL.


Chapitre 11


— Saül et les Ammonites. —

1 Naas l'Ammonite monta et campa devant Jabès en Galaad. Tous les habitants de Jabès dirent à Naas : « Conclus une alliance avec nous, et nous te servirons. »
2 Mais Naas l'Ammonite leur répondit : « Je traiterai avec vous à la condition que je vous crève à tous l'œil droit, et que je mette ainsi un opprobre sur tout Israël. »
3 Les anciens de Jabès lui dirent : « Accorde-nous un délai de sept jours, et nous enverrons des messagers dans tout le territoire d'Israël ; et s'il n'y a personne qui nous secoure, nous nous rendrons à toi. »
4 Les messagers vinrent à Gabaa de Saül, et dirent ces choses aux oreilles du peuple ; et tout le peuple éleva la voix et pleura.

5 Et voici que Saül revenait des champs, derrière ses bœufs ; et Saül dit : « Qu'a donc le peuple, pour pleurer ? » On lui rapporta ce qu'avaient dit les hommes de Jabès.
6 Dès qu'il eut entendu ces paroles, l'Esprit de Yahweh saisit Saül, et sa colère s'enflamma.
7 Ayant pris une paire de bœufs, il les coupa en morceau, et il en envoya par les messagers dans tout le territoire d'Israël, en disant : « Quiconque ne marchera pas à la suite de Saül et de Samuel, aura ses bœufs traités de la même manière. » La terreur de Yahweh tomba sur le peuple, et il se mit en marche comme un seul homme.
8 Saül en fit la revue à Bezech : les enfants d'Israël étaient trois cent mille, et les hommes de Juda trente mille.
9 Ils dirent aux messagers qui étaient venus : « Vous parlerez aussi aux hommes de Jabès en Galaad : Demain vous aurez du secours, quand le soleil sera dans sa force. » Les messagers reportèrent cette nouvelle aux hommes de Jabès, qui furent remplis de joie.
10 Et les hommes de Jabès dirent aux Ammonites : « Demain, nous nous rendrons à vous, et vous agirez envers nous comme bon vous semblera. »
11 Le lendemain, Saül disposa le peuple en trois corps ; ils pénétrèrent dans le camp des Ammonites à la veille du matin, et ils les battirent jusqu'à la chaleur du jour. Ceux qui échappèrent furent dispersés, de telle sorte qu'il n'en resta pas deux ensemble.

12 Le peuple dit à Samuel : « Qui est-ce qui disait : Saül régnera-t-il sur nous ? Livrez-nous ces gens, et nous les mettrons à mort. »
13 Mais Saül dit : « Personne ne sera mis à mort en ce jour, car aujourd'hui Yahweh a opéré le salut d'Israël. »
14 Et Samuel dit au peuple : « Venez et allons à Galgala, pour y renouveler la royauté. »
15 Tout le peuple se rendit à Galgala, et ils établirent Saül pour roi devant Yahweh, à Galgala, et ils offrirent en ce lieu des sacrifices pacifiques devant Yahweh ; et Saül et tous les hommes d'Israël s'y livrèrent à de grandes réjouissances


Chapitre 12


— Samuel abdique la judicature. —

1 Samuel dit à tout Israël : « Voici, j'ai écouté votre voix dans tout ce que vous m'avez dit, et j'ai établi un roi sur vous.
2 Et maintenant, voici le roi qui marchera devant vous. Pour moi, je suis vieux, j'ai blanchi, et mes fils sont au milieu de vous ; j'ai marché devant vous, depuis ma jeunesse jusqu'à ce jour.
3 Me voici ; rendez témoignage de moi, en présence de Yahweh et en présence de son oint : De qui ai-je pris le bœuf et de qui ai-je pris l'âne ? A qui ai-je fait tort et qui ai-je opprimé ? De qui ai-je reçu un présent pour fermer les yeux sur lui ? Je vous le rendrai. »
4 Ils répondirent : « Tu ne nous as point fait tort, tu ne nous as point opprimés, et tu n'as rien reçu de la main de personne. »

5 Il leur dit : « Yahweh est témoin contre vous, et son oint aussi est témoin, en ce jour, que vous n'avez rien trouvé dans mes mains ! » Le peuple répondit : « Il en est témoin. »

6 Et Samuel dit au peuple : « Oui, Yahweh est témoin, lui qui a établi Moïse et Aaron, et qui a fait monter vos pères du pays d'Egypte.
7 Maintenant, présentez-vous, je veux vous appeler en jugement devant Yahweh au sujet de tous les bienfaits qu'il vous a accordés, à vous et à vos pères.
8 Après que Jacob fut venu en Egypte, vos pères crièrent vers Yahweh, et Yahweh envoya Moïse et Aaron, qui firent sortir vos pères d'Egypte et les établirent dans ce lieu.
9 Mais ils oublièrent Yahweh, leur Dieu, et il les livra entre les mains de Sisara chef de l'armée d'Hasor, entre les mains des Philistins et entre les mains du roi de Moab, qui leur firent la guerre.
10 Ils crièrent vers Yahweh, en disant : « Nous avons péché, car nous avons abandonné Yahweh et nous avons servi les Baals et les Astartés ; délivrez-nous maintenant de la main de nos ennemis, et nous vous servirons. »
11 Et Yahweh envoya Jérobaal et Badan, et Jephté et Samuel, et il vous délivra de la main de vos ennemis tout autour de vous, et vous avez habité vos demeures en sécurité.
12 Et quand vous avez vu Naas, roi des fils d'Ammon marcher contre vous, vous m'avez dit : Non ! mais un roi régnera sur nous ! alors que Yahweh, votre Dieu, était votre roi.
13 Voici donc le roi que vous avez choisi, que vous avez demandé ; voici que Yahweh a établi un roi sur vous.
14 Si vous craignez Yahweh, si vous le servez et obéissez à sa voix, si vous n'êtes point rebelles au commandement de Yahweh et si vous suivez vous et le roi qui règne sur vous, Yahweh votre Dieu,...
15 Mais si vous n'obéissez pas à la voix de Yahweh et si vous êtes rebelles au commandement de Yahweh la main de Yahweh sera contre vous, comme elle a été contre vos pères.
16 Maintenant, restez encore, et voyez cette grande chose que Yahweh va opérer sous vos yeux.
17 N'est-ce pas maintenant la moisson des blés ? Eh bien, je vais invoquer Yahweh, et il enverra des tonnerres et de la pluie ; vous saurez alors et vous verrez combien grand est aux yeux de Yahweh le mal que vous avez fait en demandant pour vous un roi. »

18 Samuel invoqua Yahweh et Yahweh envoya ce même jour des tonnerres et de la pluie ; et tout le peuple eut une grande crainte de Yahweh et de Samuel.

19 Tout le peuple dit à Samuel : « Prie pour tes serviteurs Yahweh, ton Dieu, afin que nous ne mourions pas, car nous avons ajouté à tous nos péchés le tort de demander pour nous un roi. »
20 Samuel dit au peuple : « Ne craignez point. Vous avez fait tout ce mal, mais ne cessez pas de suivre Yahweh, et servez Yahweh de tout votre cœur.
21 Ne vous en détournez point, car ce serait pour aller à des choses de néant, qui ne vous donneraient ni profit ni délivrance, parce que ce sont des choses de néant.
22 Car Yahweh n'abandonnera pas son peuple, à cause de son grand nom ; car il a plu à Yahweh de faire de vous son peuple.
23 Loin de moi aussi de pécher contre Yahweh, en cessant de prier pour vous ! Je vous enseignerai le bon et droit chemin.
24 Craignez seulement Yahweh, et servez-le en vérité de tout votre cœur ; car voyez quelles grandes choses il a faites au milieu de vous !
25 Mais si vous persévérez à faire le mal, vous périrez, vous et votre roi. »


Chapitre 13


— Guerre avec les Philistins, première faute. —

1 Saül était âgé de... ans lorsqu'il devint roi et il régna deux ans sur Israël.

2 Saül se choisit trente mille hommes d'Israël : deux mille étaient avec lui à Machmas et sur la montagne de Béthel, et mille étaient avec Jonathas à Gabaa de Benjamin. Et il renvoya le reste du peuple, chacun dans sa tente.
3 Jonathas battit le poste des Philistins qui était à Gabée et les Philistins l'apprirent. Et Saül fit sonner de la trompette dans tout le pays, en disant : « Que les Hébreux entendent ! »
4 Tout Israël entendit la nouvelle : « Saül a battu le poste des Philistins, et même Israël s'est rendu odieux auprès des Philistins. » Et le peuple fut convoqué auprès de Saül, à Galgala.

5 Les Philistins s'assemblèrent pour combattre Israël ; ils avaient trente mille chars, six mille cavaliers, et un peuple innombrable comme le sable qui est sur le bord de la mer. Ils montèrent et campèrent à Machmas, à l'orient de Beth-Aven.
6 Les hommes d'Israël, se voyant dans une grande extrémité, car ils étaient serrés de près, se cachèrent dans les cavernes, dans les broussailles, dans les rochers, dans les trous et dans les citernes.
7 Des Hébreux passèrent aussi le Jourdain, pour aller au pays de Gad et de Galaad. Saül était encore à Galgala, et tout le peuple derrière lui tremblait.

8 Il attendit sept jours, selon le terme fixé par Samuel. Mais Samuel n'arrivait pas à Galgala, et le peuple se dispersait loin de Saül.
9 Alors Saül dit : « Amenez-moi l'holocauste et les sacrifices pacifiques. » Et il offrit l'holocauste.
10 Comme il achevait d'offrir l'holocauste, voici que Samuel arriva, et Saül sortit au-devant de lui pour le saluer.
11 Samuel lui dit : « Qu'as-tu fait ? » Saül répondit : « Lorsque j'ai vu que le peuple se dispersait loin de moi, que tu n'arrivais pas au terme fixé et que les Philistins étaient assemblés à Machmas,
12 je me suis dit : Maintenant, les Philistins vont descendre contre moi à Galgala, et je n'ai pas imploré Yahweh. Alors, me faisant violence, j'ai offert l'holocauste. »
13 Samuel dit à Saül : « Tu as agi en insensé, tu n'as pas observé le commandement que Yahweh ton Dieu t'avait donné ; car Yahweh aurait affermi pour toujours ton règne sur Israël.
14 Mais maintenant, ton règne ne subsistera point. Yahweh s'est cherché un homme selon son cœur et Yahweh l'a destiné à être le chef de son peuple, parce que tu n'as pas observé ce que Yahweh t'avait ordonné. »

15 Et Samuel se leva, et monta de Galgala à Gabaa de Benjamin. Saül passa en revue le peuple qui se trouvait avec lui : il y en avait environ six cents hommes.

16 Saül, Jonathas, son fils, et le peuple qui se trouvait avec eux s'étaient postés à Gabée de Benjamin, et les Philistins campaient à Machmas.
17 L'armée de destruction sortit du camp des Philistins en trois corps : un corps prit le chemin d'Ephra, vers le pays de Sual ;
18 un autre corps prit le chemin de Beth-Horon ; et le troisième corps, celui de la frontière qui domine la vallée de Seboïm, du côté du désert.
19 On ne trouvait point de forgeron dans tout le pays d'Israël ; car les Philistins avaient dit : « Que les Hébreux ne puissent plus fabriquer d'épées ou de lances ! »
20 Et tout Israël descendait chez les Philistins pour aiguiser chacun son soc, son hoyau, sa hache ou sa charrue,
21 en sorte que le tranchant des socs, des hoyaux, des tridents et des haches était souvent émoussé et les aiguillons non redressés.
22 Il arriva qu'au jour du combat, il ne se trouvait ni lance ni épée dans la main de tout le peuple qui était avec Saül et Jonathas ; mais il s'en trouvait auprès de Saül et de Jonathas, son fils.

23 Un poste des Philistins se rendit au passage de Machmas.


Chapitre 14


1 Un jour, Jonathas, fils de Saül, dit au jeune homme qui portait ses armes : « Viens, et passons jusqu'au poste des Philistins, qui est là, de l'autre côté. » Et il n'en dit rien à son père.
2 — Saül se tenait à l'extrémité de Gabaa, sous le grenadier de Magron, et le peuple qui était avec lui était d'environ six cents hommes.
3 Achias, fils d'Achitob, frère d'Ichabod, fils de Phinées, fils d'Héli, prêtre de Yahweh à Silo, portait l'éphod. Le peuple ne savait pas non plus que Jonathas s'en fût allé.
4 Entre les passages par lesquels Jonathas cherchait à arriver au poste des Philistins, il y avait une dent de rocher d'un côté et une dent de rocher de l'autre côté, l'une nommée Bosès, et l'autre nommée Séné.
5 L'une de ces dents se dresse au nord, vis-à-vis de Machmas, et l'autre au midi, vis-à-vis de Gabée. —
6 Jonathas dit donc au jeune homme qui portait ses armes : « Viens, et passons jusqu'au poste de ces incirconcis. Peut-être Yahweh agira-t-il pour nous ; car rien n'empêche Yahweh de sauver, soit par un nombre grand, soit par un petit nombre. »
7 Son écuyer lui répondit : « Fais tout ce que tu as dans le cœur ; va où tu voudras, me voici avec toi prêt à te suivre. »
8 Jonathas dit : « Voici, nous passerons vers ces hommes et nous nous montrerons vers eux.
9 S'ils nous disent : Arrêtez, jusqu'à ce que nous venions à vous ! nous resterons en place et nous ne monterons pas vers eux.
10 Mais s'ils disent : Montez vers nous ! nous monterons, car Yahweh les a livrés entre nos mains. Cela sera pour nous le signe. »

11 Ils se montrèrent tous deux au poste des Philistins, et les Philistins dirent : « Voici les Hébreux qui sortent des trous où ils s'étaient cachés. »
12 Et les hommes du poste, s'adressant à Jonathas et à son écuyer, dirent : « Montez vers nous, et nous vous ferons savoir quelque chose. » Et Jonathas dit à son écuyer : « Monte après moi, car Yahweh les a livrés entre nos mains. »
13 Et Jonathas monta, sur les mains et sur les pieds, suivi de son écuyer. Les Philistins tombaient devant Jonathas, et son écuyer tuait derrière lui.
14 Ce premier massacre que firent Jonathas et son écuyer fut d'environ vingt hommes, sur la longueur d'un demi-sillon d'un arpent de terre.
15 L'épouvante se répandit dans le camp des Philistins, dans la campagne et dans tout le peuple ; le poste aussi et l'armée de destruction furent saisis de peur ; la terre trembla : c'était une terreur de Dieu.

16 Les sentinelles de Saül qui étaient à Gabaa de Benjamin virent comment la multitude des Philistins se dispersait et allait de côté et d'autre.
17 Saül dit au peuple qui était avec lui : « Faites la revue et voyez qui s'en est allé d'avec nous. » Ils firent la revue, et voici qu'il n'y avait ni Jonathas ni son écuyer.
18 Et Saül dit à Achias : « Fais approcher l'arche de Dieu. » — Car l'arche de Dieu était en ce jour-là avec les enfants d'Israël. —
19 Pendant que Saül parlait au prêtre, le tumulte qui se faisait dans le camp des Philistins allait croissant ; et Saül dit au prêtre : « Retire ta main. »
20 Puis Saül et tout le peuple qui était avec lui, s'étant rassemblés, s'avancèrent jusqu'au lieu du combat, et voici que l'épée de l'un était tournée contre l'autre, et la confusion était extrême.
21 Les Hébreux qui étaient auparavant avec les Philistins, étant montés avec eux au camp tout autour, se mirent eux aussi du côté de ceux d'Israël qui étaient avec Saül et Jonathas.
22 Tous les hommes d'Israël qui s'étaient cachés dans la montagne d'Ephraïm, apprenant la fuite des Philistins, s'attachèrent également à les poursuivre en combattant.
23 C'est ainsi que Yahweh délivra Israël ce jour-là.

Le combat se poursuivit jusqu'à Beth-Aven.

24 Les hommes d'Israël étaient à bout de forces en ce jour-là. Saül fit jurer le peuple, en disant : « Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture jusqu'au soir, jusqu'à ce que je me sois vengé de mes ennemis ! » Et personne ne goûta de nourriture.
25 Tout le peuple vint dans la forêt, et il y avait du miel à la surface du sol.
26 Et le peuple entra dans la forêt, il vit du miel qui coulait ; mais nul ne porta la main à la bouche, car le peuple avait crainte du serment.
27 Mais Jonathas n'avait pas entendu lorsque son père avait fait faire le serment au peuple ; il avança l'extrémité du bâton qu'il avait à la main et, l'ayant plongé dans un rayon de miel, il ramena sa main à sa bouche, et ses yeux furent éclaircis.
28 Alors quelqu'un du peuple, prenant la parole, lui dit : « Ton père a fait jurer le peuple, en disant : Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture aujourd'hui ! Et le peuple était épuisé. »
29 Jonathas dit : « Mon père a causé le malheur du peuple. Voyez donc comme mes yeux sont clairs, parce que j'ai goûté un peu de ce miel !
30 Ah ! Si le peuple avait mangé aujourd'hui du butin trouvé chez ses ennemis, combien la défaite des Philistins n'aurait-elle pas été plus grande ! »

31 Ils battirent ce jour-là les Philistins depuis Machmas jusqu'à Ajalon, et le peuple était tout défaillant.
32 Le peuple se jeta sur le butin et, ayant pris des brebis, des bœufs et des veaux, il les égorgèrent sur la terre, et le peuple en mangea avec le sang.
33 On le rapporta à Saül, en disant : « Voici que le peuple pèche contre Yahweh, en mangeant la chair avec le sang. » Saül dit : « Vous avez commis une infidélité, roulez à l'instant vers moi une grande pierre. »
34 Et Saül dit : « Dispersez-vous parmi le peuple, et dites-leur : Amenez-moi chacun votre bœuf et chacun votre brebis ; égorgez-les ici ; vous en mangerez alors et vous ne pécherez pas contre Yahweh en mangeant avec le sang. » Et chacun parmi tout le peuple amena pendant la nuit son bœuf par la main, et l'égorgea là.
35 Saül bâtit un autel à Yahweh ; ce fut le premier autel qu'il éleva pour Yahweh.

36 Saül dit : « Descendons, pendant qu'il fait nuit, à la poursuite des Philistins, pillons les jusqu'à ce que luise le matin, et n'en laissons pas survivre un seul. » Ils dirent : « Fais tout ce qui te semblera bon. » Mais le grand prêtre dit : « Approchons-nous ici de Dieu. »
37 Et Saül consulta Dieu : « Descendrai-je à la poursuite des Philistins ? Les livrerez-vous entre les mains d'Israël ? » Et Yahweh ne lui donna pas de réponse ce jour-là.
38 Saül dit : « Approchez ici, vous tous, chefs du peuple ; recherchez et voyez quel est le péché qui a été commis aujourd'hui.
39 Car, aussi vrai que Yahweh, le libérateur d'Israël, est vivant, le péché fût-il sur mon fils Jonathas, il mourra. » Et dans tout le peuple personne ne lui répondit.
40 Il dit à tout Israël : « Vous, mettez-vous d'un côté, et moi et mon fils Jonathas nous serons de l'autre côté. » Et le peuple dit à Saül : « Fais ce qui te semblera bon. »
41 Saül dit à Yahweh : « Dieu d'Israël, fais connaître la vérité ! » Jonathas et Saül furent désignés, et le peuple fut libéré.
42 Alors Saül dit : « Jetez le sort entre moi et Jonathas, mon fils. » Et Jonathas fut désigné.
43 Saül dit à Jonathas : « Déclare-moi ce que tu as fait. » Jonathas le lui déclara, en disant : « J'ai goûté un peu de miel, avec l'extrémité du bâton que j'avais à la main ; me voici, je mourrai ! »
44 Et Saül dit : « Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si tu ne meurs pas, Jonathas ! »
45 Le peuple dit à Saül : « Jonathas mourrait donc, lui qui a opéré cette grande délivrance en Israël ? Loin de nous ! Yahweh est vivant ! il ne tombera pas à terre un cheveu de sa tête car c'est avec Dieu qu'il a agi en ce jour. » C'est ainsi que le peuple sauva Jonathas, et il ne mourut point.
46 Saül monta à Gabaa, sans poursuivre les Philistins et les Philistins regagnèrent leur pays.


— Aperçu général sur le règne de Saül. —


47 Lorsque Saül eut pris possession de la royauté sur Israël, il fit la guerre aux alentours à tous ses ennemis, à Moab, aux enfants, d'Ammon, à Edom, aux rois de Soba et aux Philistins, et, partout où il se tournait, il l'emportait.
48 Il fit des exploits, battit Amalec et délivra Israël de la main de ceux qui le pillaient.

49 Les fils de Saül étaient Jonathas, Jessui et Melchisua ; ses deux filles s'appelaient, l'aînée Mérob, et la plus jeune Michol.
50 Le nom de la femme de Saül était Achinoam, fille d'Achimaas. Le nom du chef de son armée était Abner, fils de Ner, oncle de Saül.
51 Cis, père de Saül, et Ner, père d'Abner, étaient fils d'Abiel.

52 La guerre fut acharnée contre les Philistins pendant tous les jours de Saül, et quand Saül apercevait un homme fort et vaillant, il l'attachait à son service.


Chapitre 15


— Guerre contre Amalec ; seconde faute. —

1 Samuel dit à Saül : « C'est moi que Yahweh a envoyé pour t'oindre comme roi sur son peuple, sur Israël ; écoute donc ce que dit Yahweh.
2 Ainsi parle Yahweh des armées : J'ai considéré ce qu'Amalec a fait à Israël, lorsqu'il s'est élevé contre lui sur le chemin, quand Israël montait d'Egypte.
3 Va maintenant, frappe Amalec, et dévoue par anathème tout ce qui lui appartient ; tu n'auras pas pitié de lui, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes. »

4 Saül le fit savoir au peuple, qu'il passa en revue à Télaïm : il compta deux cent mille hommes de pied et dix mille hommes de Juda.
5 Saül s'avança jusqu'à la ville d'Amalec, et il mit une embuscade dans la vallée.
6 Saül dit aux Cinéens : « Allez, retirez-vous, descendez du milieu d'Amalec, de peur que je ne vous enveloppe avec lui ; car vous avez usé de bonté envers tous les enfants d'Israël, lorsqu'ils montèrent d'Egypte. » Et les Cinéens se retirèrent du milieu d'Amalec.

7 Saül battit Amalec depuis Hévila jusqu'à Sur, qui est à l'est de l'Egypte.
8 Il prit vivant Agag, roi d'Amalec, et il dévoua tout le peuple par anathème, en le passant au fil de l'épée.
9 Mais Saül et le peuple épargnèrent Agag, ainsi que le meilleur des brebis, des bœufs, des bêtes de la seconde portée, les agneaux et tout ce qu'il y avait de bon ; ils ne voulurent pas le dévouer à l'anathème ; et tout ce qui était chétif et sans valeur, ils le vouèrent à l'anathème.

10 La parole de Yahweh fut adressée à Samuel, en ces termes :
11 « Je me repens d'avoir établi Saül pour roi, car il s'est détourné de moi, et il n'a pas exécuté mes paroles. » Samuel s'attrista, et il cria vers Yahweh toute la nuit.
12 Samuel se leva de bon matin pour aller à la rencontre de Saül ; et on avertit Samuel en disant : « Saül est allé à Carmel, et voici qu'il s'est élevé un monument ; puis il s'en est retourné et, passant plus loin, il est descendu à Galgala. »
13 Samuel vint vers Saül, et Saül lui dit : « Sois béni de Yahweh ! J'ai exécuté la parole de Yahweh. »
14 Samuel dit : « Qu'est-ce donc que ce bêlement de brebis à mes oreilles, et ce mugissement de bœufs que j'entends ? »
15 Saül répondit : « Ils les ont amenés de chez les Amalécites, car le peuple a épargné le meilleur des brebis et des bœufs pour les sacrifier à Yahweh, ton Dieu ; le reste, nous l'avons voué à l'anathème. »

16 Samuel dit à Saül : « Assez ! Je vais te faire connaître ce que Yahweh m'a dit cette nuit. » Et Saül lui dit : « Parle ! »
17 Samuel dit : « Est-ce que, lorsque tu étais petit à tes propres yeux, tu n'es pas devenu le chef des tribus d'Israël, et Yahweh ne t'a-t-il pas oint pour roi sur Israël ?
18 Yahweh t'avait envoyé dans le chemin en disant : Va, et dévoue à l'anathème ces pécheurs, les Amalécites, et combats-les jusqu'à ce qu'ils soient exterminés.
19 Pourquoi n'as-tu pas écouté la voix de Yahweh, et t'es-tu jeté sur le butin, et as-tu fait ce qui est mal aux yeux de Yahweh ? »
20 Saül dit à Samuel : « Mais oui, j'ai écouté la voix de Yahweh, et j'ai marché dans le chemin où Yahweh m'envoyait. J'ai amené Agag, roi d'Amalec, et j'ai voué Amalec à l'anathème.
21 Et le peuple a pris, sur le butin des brebis et des bœufs, les prémices de l'anathème, pour les sacrifier à Yahweh, ton Dieu, à Galgala.
22 Samuel dit : « Yahweh trouve-t-il du plaisir aux holocaustes et aux sacrifices, comme à l'obéissance à la voix de Yahweh ?

L'obéissance vaut mieux que le sacrifice et la docilité que la graisse des béliers.
23 Car la rébellion est aussi coupable que la divination, et la résistance que l'idolâtrie et les théraphim. Puisque tu as rejeté la parole de Yahweh, il te rejette aussi pour que tu ne sois plus roi. »

24 Alors Saül dit à Samuel : « J'ai péché, car j'ai transgressé l'ordre de Yahweh et tes paroles ; je craignais le peuple et j'ai écouté sa voix.
25 Maintenant, je te prie, pardonne mon péché, reviens avec moi, et j'adorerai Yahweh. »
26 Samuel dit à Saül : « Je ne reviendrai point avec toi, car tu as rejeté la parole de Yahweh, et Yahweh te rejette afin que tu ne sois plus roi sur Israël. »
27 Et, comme Samuel se tournait pour s'en aller, Saül saisit l'extrémité de son manteau, qui se déchira.
28 Et Samuel lui dit : « Yahweh a déchiré aujourd'hui de dessus toi la royauté d'Israël, et il l'a donnée à ton voisin qui est meilleur que toi.
29 Celui qui est la splendeur d'Israël ne ment point et ne se repent point, car il n'est pas un homme pour se repentir. »
30 Saül dit : « J'ai péché ! Maintenant, honore-moi, je te prie, en présence des anciens de mon peuple et en présence d'Israël ; reviens avec moi, et j'adorerai Yahweh, ton Dieu. »

31 Samuel revint et suivit Saül, et Saül adora Yahweh.
32 Et Samuel dit : « Amenez-moi Agag, roi d'Amalec. » Et Agag s'avança vers lui d'un air joyeux ; Agag disait : Certainement l'amertume de la mort est passée !
33 Samuel dit : « De même que ton épée a privé des femmes de leurs enfants, ainsi ta mère sera privée d'enfants, entre les femmes ! » Et Samuel coupa Agag en morceaux devant Yahweh, à Galgala.

34 Samuel partit pour Rama, et Saül monta dans sa maison, à Gabaa de Saül.
35 Et Samuel ne revit plus Saül jusqu'au jour de sa mort.


TROISIÈME PARTIE.
SAÜL ET DAVID.


I. — RUPTURE ENTRE SAÜL ET DAVID.


— Onction de David. —

  Comme Samuel pleurait sur Saül, — car Yahweh s'était repenti d'avoir fait Saül roi sur Israël, —

Chapitre 16


1 Yahweh dit à Samuel : « Jusques à quand pleureras-tu sur Saül, alors que je l'ai rejeté, afin qu'il ne règne plus sur Israël ? Remplis ta corne d'huile et va ; je t'envoie chez Isaï de Béthléem, car j'ai vu parmi ses fils le roi que je veux. »
2 Samuel dit : « Comment irais-je ? Saül l'apprendra, et il me tuera. » Et Yahweh dit : « Tu prendras avec toi une génisse, et tu diras : C'est pour offrir un sacrifice à Yahweh que je suis venu.
3 Tu inviteras Isaï au sacrifice, et je te ferai connaître ce que tu auras à faire, et tu oindras pour moi celui que je te désignerai. »
4 Samuel fit ce que Yahweh avait dit, et il se rendit à Bethléem. Les anciens de la ville vinrent inquiets au-devant de lui et dirent : « Ton arrivée est-elle pour la paix ? »
5 Il répondit : « Pour la paix ! Je viens pour offrir un sacrifice à Yahweh. Sanctifiez-vous et venez avec moi au sacrifice. » Et il sanctifia Isaï et ses fils et les invita au sacrifice.

6 Lorsqu'ils furent entrés, Samuel aperçut Eliab et dit : « Certainement l'oint de Yahweh est devant lui. »
7 Et Yahweh dit à Samuel : « Ne prends pas garde à sa figure et à la hauteur de sa taille, car je l'ai écarté. Il ne s'agit pas de ce que l'homme voit ; l'homme regarde le visage, mais Yahweh regarde le cœur. »
8 Isaï appela Abinadab et le fit passer devant Samuel ; et Samuel dit : « Ce n'est pas encore celui-ci que Yahweh a choisi. »
9 Isaï fit passer Samma ; et Samuel dit : « Ce n'est pas encore celui-ci que Yahweh a choisi. »
10 Isaï fit passer ses sept fils devant Samuel ; et Samuel dit à Isaï : « Yahweh n'a choisi aucun de ceux-ci. »
11 Alors Samuel dit à Isaï : « Sont-ce là tous les jeunes gens ? » Il répondit : « Il y a encore le plus jeune, et voilà qu'il fait paître les brebis. » Samuel dit à Isaï : « Envoie-le chercher, car nous ne nous mettrons point à table qu'il ne soit venu ici. »
12 Isaï l'envoya chercher. Or il était blond, avec de beaux yeux et une belle figure. Yahweh dit : « Lève-toi, oins-le, car c'est lui ! »
13 Samuel, ayant pris la corne d'huile, l'oignit au milieu de ses frères, et l'Esprit de Yahweh fondit sur David à partir de ce jour et dans la suite.

Samuel se leva et s'en alla à Ramatha.


— David chez Saül. —


14 L'Esprit de Yahweh se retira de Saül, et un mauvais esprit venu de Yahweh fondit sur lui.
15 Les serviteurs de Saül lui dirent : « Voici qu'un mauvais esprit de Dieu fond sur toi.
16 Que notre seigneur parle ; tes serviteurs sont devant toi, ils chercheront un homme sachant jouer de la harpe, et, quand le mauvais esprit venu de Dieu sera sur toi, il jouera de sa main, et tu seras soulagé. »
17 Saül répondit à ses serviteurs : « Trouvez-moi donc un homme habile à jouer, et amenez-le-moi. »
18 L'un des serviteurs, prenant la parole, dit : « J'ai vu un fils d'Isaï de Bethléem, qui sait jouer ; il est fort et vaillant guerrier, parlant bien ; c'est un homme de belle figure, et Yahweh est sur lui. »
19 Saül envoya des messagers à Isaï, pour lui dire : « Envoie-moi David, ton fils, qui est avec les brebis. »
20 Isaï prit un âne, avec du pain, une outre de vin et un chevreau, et les envoya à Saül par David, son fils.
21 Arrivé chez Saül, David se tint devant lui ; et Saül le prit en affection, et il devint son écuyer.
22 Et Saül envoya dire à Isaï : « Que David, je te prie, reste devant moi, car il a trouvé grâce à mes yeux. »
23 Lorsque l'esprit venu de Dieu était sur Saül, David prenait la harpe et jouait de sa main, et Saül se calmait et se trouvait bien, et le mauvais esprit se retirait de lui.


Chapitre 17


— Guerre avec les Philistins ; Goliath. —

1 Les Philistins, ayant rassemblé leurs armées pour faire la guerre, se réunirent à Socho, qui appartient à Juda ; ils campèrent entre Socho et Azéca, à Ephès-Dommim.
2 Saül et les hommes d'Israël se rassemblèrent aussi et campèrent dans la vallée de Térébinthe ; ils se rangèrent en bataille en face des Philistins.
3 Les Philistins étaient postés sur la montagne d'un côté, et Israël était posté sur la montagne de l'autre côté : la vallée était entre eux.

4 Alors sortit des camps des Philistins un champion ; il se nommait Goliath, il était de Geth, et sa taille était de six coudées et un palme.
5 Un casque d'airain couvrait sa tête, et il portait une cuirasse à écailles ; et le poids de la cuirasse était de cinq mille sicles d'airain.
6 Il avait aux pieds une chaussure d'airain et un javelot d'airain entre ses épaules.
7 Le bois de sa lance était comme une ensouple de tisserand, et la pointe de sa lance pesait six cents sicles de fer ; celui qui portait son bouclier marchait devant lui.
8 Goliath s'arrêta et, s'adressant aux bataillons d'Israël, il leur cria : « Pourquoi êtes-vous sortis pour vous ranger en bataille ? Ne suis-je pas le Philistin, et n'êtes-vous pas les esclaves de Saül ? Choisissez un homme qui descende contre moi.
9 S'il l'emporte en se battant avec moi et qu'il me tue, nous vous serons assujettis ; mais si je l'emporte sur lui et que je le tue, vous nous serez assujettis et vous nous servirez. »
10 le Philistin ajouta : « Je jette aujourd'hui ce défi à l'armée d'Israël : Donnez-moi un homme, et nous nous battrons ensemble. »
11 En entendant ces paroles du Philistin, Saül et tout Israël furent effrayés et saisis d'une grande crainte.

12 Or David était fils de cet Ephratéen de Bethléem de Juda nommé Isaï, qui avait huit fils ; cet homme, au temps de Saül, était vieux, avancé en âge.
13 Les trois fils aînés d'Isaï étaient allés suivre Saül à la guerre ; et les noms de ces trois fils qui étaient allés à la guerre étaient Eliab l'aîné, Abinadab le second, et Samma le troisième.
14 David était le plus jeune. Les trois aînés suivaient Saül,
15 et David allait et venait d'auprès de Saül, pour paître les brebis de son père à Bethléem.

16 Le Philistin s'avançait matin et soir, et il se présenta pendant quarante jours.

17 Isaï dit à David, son fils : « Prends pour tes frères cet épha de grain rôti et ces dix pains, et cours au camp vers tes frères.
18 Et ces dix fromages, porte-les au chef de leur millier. Tu visiteras tes frères pour voir s'ils se portent bien, et tu prendras d'eux un gage.
19 Saül et eux, et tous les hommes d'Israël, sont dans la vallée de Térébinthe, faisant la guerre aux Philistins. »

20 David se leva de bon matin et, laissant les brebis à un gardien, il prit les provisions et partit, comme Isaï le lui avait commandé. Quand il arriva au campement, l'armée sortait du camp pour se ranger en bataille et on poussait des cris de guerre.
21 Israélites et Philistins se rangèrent en ligne, troupe contre troupe.
22 David déposa ses bagages entre les mains du gardien des bagages, et courut vers la troupe. Aussitôt arrivé, il demanda à ses frères comment ils se portaient.
23 Pendant qu'il s'entretenait avec eux, voici que le champion, — il se nommait Goliath, le Philistin de Geth, — s'avança hors des rangs des Philistins, tenant les mêmes discours et David l'entendit.
24 En voyant cet homme, tous ceux d'Israël se retirèrent devant lui, saisis d'une grande crainte.
25 Un Israélite dit : « Voyez-vous cet homme qui s'avance ? C'est pour défier Israël qu'il s'avance. Celui qui le tuera, le roi le comblera de grandes richesses, il lui donnera sa fille et il affranchira de toute charge la maison de son père en Israël. »
26 David dit aux hommes qui se tenaient près de lui : « Que fera-t-on à celui qui tuera ce Philistin et qui ôtera l'opprobre de dessus Israël ? Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter les troupes du Dieu vivant ? »
27 Le peuple lui répéta les mêmes paroles, en disant : « Voilà ce qu'on fera à celui qui le tuera. »
28 Eliab, son frère aîné, l'entendit parler aux hommes, et la colère d'Eliab s'enflamma contre David, et il dit : « Pourquoi es-tu descendu, et à qui as-tu laissé ce petit nombre de brebis dans le désert ? Je connais ton orgueil et la malice de ton cœur ; c'est pour voir la bataille que tu es descendu. »
29 David répondit : « Qu'ai-je fait maintenant ? N'est-ce pas une simple parole ? »
30 Et, se détournant de lui pour s'adresser à un autre, il tint le même langage ; et le peuple lui répondit comme la première fois.

31 Lorsqu'on eut entendu les paroles prononcées par David, on les rapporta à Saül, qui le fit venir.
32 David dit à Saül : « Que le cœur ne défaille à personne ! Ton serviteur ira combattre contre ce Philistin. »
33 Saül dit à David : « Tu ne peux aller contre ce Philistin pour combattre avec lui, car tu es un enfant, et il est un homme de guerre depuis sa jeunesse. »

34 David dit à Saül : « Lorsque ton serviteur faisait paître les brebis de son père, et qu'un lion ou un ours venait et enlevait une brebis du troupeau,
35 je me mettais à sa poursuite, je le frappais et j'arrachais la brebis de sa gueule ; s'il se dressait contre moi, je le saisissais à la mâchoire, je le frappais et je le tuais.
36 Ton serviteur a tué le lion comme l'ours, et il en sera du Philistin, de cet incirconcis, comme de l'un d'eux, car il a insulté les troupes du Dieu vivant. »
37 David ajouta : « Yahweh qui m'a délivré du lion et de l'ours, me délivrera aussi de la main de ce Philistin. » Et Saül dit à David : « Va, et que Yahweh soit avec toi ! »

38 Saül fit revêtir David de ses habits, mit sur sa tête un casque d'airain et l'endossa d'une cuirasse ;
39 puis David ceignit l'épée de Saül par-dessus son armure, et il essaya de marcher, car il n'avait jamais essayé d'armure. David dit à Saül : « Je ne puis marcher avec ces armes, je n'y suis point accoutumé. » Et, s'en étant débarrassé,
40 David prit en main son bâton, choisit dans le torrent cinq cailloux polis et les mit dans son sac de berger, dans sa gibecière. Puis, sa fronde à la main, il s'avança vers le Philistin.

41 Le Philistin s'approcha peu à peu de David, précédé de l'homme qui portait le bouclier.
42 Le Philistin regarda, vit David et le méprisa, car il était très jeune, blond et beau de visage.
43 Le Philistin dit à David : « Suis-je un chien, que tu viennes à moi avec un bâton ? » Et le Philistin maudit David par ses dieux.
44 Et le Philistin dit à David : « Viens à moi, que je donne ta chair aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs. »
45 David répondit au Philistin : « Tu viens à moi avec l'épée, la lance et le javelot ; et moi je viens à toi au nom de Yahweh des armées, du Dieu des bataillons d'Israël, que tu as insulté.
46 Aujourd'hui Yahweh te livrera entre mes mains, je te frapperai et j'enlèverai ta tête de dessus toi ; aujourd'hui je donnerai les cadavres de l'armée des Philistins aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre ; et toute la terre saura qu'Israël a un Dieu ;
47 et toute cette multitude saura que ce n'est ni par l'épée ou par la lance que Yahweh sauve, car à Yahweh appartient la guerre, et il vous a livrés entre nos mains. »

48 Le Philistin, s'étant levé, se mit en marche et s'avança au-devant de David, et David se hâta de courir, vers le front de la troupe, à la rencontre du Philistin.
49 David mit la main dans sa gibecière, en retira une pierre et la lança avec sa fronde ; il frappa le Philistin au front, et la pierre s'enfonça dans son front, et il tomba le visage contre terre.
50 Ainsi David, avec une fronde et une pierre, fut plus fort que le Philistin, il frappa à mort le Philistin. Et il n'y avait pas d'épée dans la main de David.
51 David courut, s'arrêta près du Philistin et, s'étant saisi de son épée qu'il tira du fourreau, il le tua et lui coupa la tête avec elle.

52 Voyant leur héros mort, les Philistins prirent la fuite. Et les hommes d'Israël et de Juda se levèrent, en poussant des cris, et poursuivirent les Philistins jusqu'à l'entrée de Geth et jusqu'aux portes d'Accaron. Les cadavres des Philistins jonchèrent le chemin de Saraïm jusqu'à Geth et jusqu'à Accaron.
53 A leur retour de la poursuite des Philistins, les enfants d'Israël pillèrent leur camp.
54 David prit la tête du Philistin et la fit porter à Jérusalem, et il mit dans sa tente les armes du Philistin.

55 Lorsque Saül eut vu David s'avancer à la rencontre du Philistin, il dit à Abner, chef de l'armée : « De qui ce jeune homme est-il fils, Abner ? » Abner répondit : « Aussi vrai que ton âme est vivante, ô roi, je l'ignore. »
56 Le roi lui dit : « Informe-toi donc de qui est fils ce jeune homme. »
57 Quand David fut de retour après avoir tué le Philistin, Abner le prit et le mena devant Saül ; David avait à la main la tête du Philistin.
58 Saül lui dit : « De qui es-tu fils, jeune homme. » Et David répondit : « Je suis fils de ton serviteur, Isaï de Bethléem. »


Chapitre 18


— Amitié de Jonathas pour David ; David a la tête de l'armée. —

1 Lorsque David eut achevé de parler à Saül, l'âme de Jonathas s'attacha à l'âme de David, et Jonathas l'aima comme son âme.
2 Ce même jour, Saül prit David, et ne le laissa pas retourner dans la maison de son père.
3 Et Jonathas fit alliance avec David, parce qu'il l'aimait comme son âme.
4 Jonathas se dépouilla du manteau qu'il portait et le donna à David, ainsi que son armure, jusqu'à son épée, jusqu'à son arc et jusqu'à sa ceinture.
5 Quand David sortait, partout où l'envoyait Saül, il réussissait ; Saül le mit à la tête des gens de guerre, et il plaisait à tout le peuple, même aux serviteurs du roi.


— Jalousie de Saül. —


6 Quand ils firent leur entrée, lorsque David revint après avoir tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d'Israël, en chantant et en dansant, au-devant du roi Saül, avec joie, au son des tambourins et des harpes.
7 Les femmes, les danseuses, se répondaient et disaient : Saül a tué ses mille, et David ses dix mille.
8 Saül fut très irrité, et ces paroles lui déplurent : il dit : « On donne dix mille à David, et à moi on donne les mille ! Il ne lui manque plus que la royauté. »
9 Et Saül voyait David de mauvais œil, à partir de ce jour.

10 Le lendemain, un mauvais esprit envoyé de Dieu fondit sur Saül, et il eut des transports au milieu de sa maison. David jouait de la harpe, comme les autres jours, et Saül avait sa lance à la main.
11 Saül brandit sa lance, disant en lui-même : « Je frapperai David et la paroi » ; mais David se détourna de devant lui par deux fois.
12 Saül craignait David, car Yahweh était avec David et s'était retiré de Saül, —
13 et Saül l'éloigna de sa personne, et il l'établit chef de mille hommes ; et David sortait et rentrait devant le peuple.
14 David se montrait habile dans toutes ses entreprises, et Yahweh était avec lui.
15 Saül, voyant qu'il était très habile, avait peur de lui ;
16 mais tout Israël et Juda aimaient David, parce qu'il sortait et rentrait devant eux.

17 Saül dit à David : « Voici que je te donnerai pour femme ma fille aînée Mérob ; seulement montre-toi plein de vaillance et soutiens les guerres de Yahweh. » Or Saül se disait : « Que ma main ne soit pas sur lui, mais que sur lui soit la main des Philistins ! »
18 David répondit à Saül : « Qui suis-je et qu'est-ce que ma vie, qu'est-ce que la famille de mon père en Israël, pour que je devienne le gendre du roi ? »
19 Mais, au moment de donner Mérob, fille de Saül, à David, on la donna pour femme à Hadriel de Molathi.

20 Michol, fille de Saül, aima David. On en informa Saül, et cela lui plut.
21 Saül se disait : « Je la lui donnerai, afin qu'elle soit pour lui un piège, et que la main des Philistins soit sur lui. » Et Saül dit à David, pour la seconde fois : « Tu vas aujourd'hui devenir mon gendre. »
22 Et Saül donna cet ordre à ses serviteurs : « Parlez confidentiellement à David, et dites-lui : Le roi t'a pris en affection, et tous ses serviteurs t'aiment ; sois donc maintenant le gendre du roi. »
23 Les serviteurs de Saül dirent ces paroles aux oreilles de David, et David répondit : « Est-ce peu de chose à vos yeux que de devenir le gendre du roi ? Moi, je suis un homme pauvre et d'humble origine. »
24 Les serviteurs de Saül lui firent rapport en ces termes : « David a tenu ce langage. »
25 Saül dit : « Vous parlerez ainsi à David : Le roi ne demande aucune dot, mais cent prépuces de Philistins, pour être vengé des ennemis du roi. » Saül pensait faire ainsi tomber David dans la main des Philistins.
26 Les serviteurs de Saül rapportèrent ces paroles à David, et cela plut à David, à savoir devenir le gendre du roi.
27 Les jours n'étaient pas accomplis que David, s'étant levé, partit avec ses gens et tua aux Philistins deux cents hommes ; et David apporta leurs prépuces et en remit au roi le nombre complet, afin de devenir son gendre. Alors Saül lui donna pour femme sa fille Michol.
28 Saül vit et comprit que Yahweh était avec David ; et Michol, fille de Saül, aimait David.
29 Et Saül craignit David de plus en plus, et Saül fut hostile à David tous les jours.
30 Les princes des Philistins faisaient des excursions et, chaque fois qu'ils sortaient, David par son habileté remportait plus de succès que tous les serviteurs de Saül ; et son nom devint très célèbre.


Chapitre 19


— Jonathas plaide auprès de son père la cause de David. —

1 Saül parla à Jonathas, son fils, et à tous ses serviteurs de faire mourir David. Mais Jonathas, fils de Saül, avait une grande affection pour David.
2 Et Jonathas informa David en disant : « Saül, mon père, cherche à te faire mourir. Sois donc sur tes gardes demain au matin, tiens-toi à l'écart et cache-toi.
3 Moi, je sortirai et je me tiendrai à côté de mon père dans le champ où tu seras ; je parlerai de toi à mon père, je verrai ce qu'il dira et je te le ferai savoir. »
4 Jonathas parla favorablement de David à Saül, son père ; il lui dit : « Que le roi ne pèche pas contre son serviteur David, car il n'a pas péché à ton égard. Ses actions, au contraire, sont toutes pour ton bien :
5 il a exposé sa vie, il a frappé le Philistin, et Yahweh a opéré par lui une grande délivrance pour tout Israël. Tu l'as vu, et tu t'en es réjoui ; pourquoi te rendrais-tu coupable du sang innocent, en faisant mourir David sans raison ? »
6 Saül écouta la voix de Jonathas, et Saül fit ce serment : « Yahweh est vivant ! David ne sera pas mis à mort. »
7 Jonathas appela David et Jonathas lui rapporta toutes ces paroles ; puis Jonathas ramena David auprès de Saül, et David se tint en sa présence comme auparavant.


— Nouveaux attentats contre la vie de David. —


8 La guerre ayant recommencé, David sortit contre les Philistins et leur livra bataille ; il leur fit éprouver une grande défaite, et ils s'enfuirent devant lui.
9 Alors le mauvais esprit de Yahweh fut sur Saül, pendant qu'il était assis dans sa maison, sa lance à la main ; et David jouait de la harpe avec sa main.
10 Saül chercha à frapper de sa lance David et le mur ; mais David s'enfuit de devant Saül, qui frappa la lance contre le mur. David prit la fuite et s'échappa pendant la nuit.
11 Saül envoya des messagers à la maison de David, pour s'assurer de lui et le faire mourir au matin ; mais Michol, femme de David, l'en informa, en disant : « Si tu ne t'échappes pas cette nuit, demain tu es mis à mort. »
12 Michol fit descendre David par la fenêtre, et David s'en alla et s'enfuit, et il fut sauvé.
13 Michol prit ensuite le théraphim et, l'ayant placé dans le lit, elle mit une peau de chèvre à l'endroit de sa tête, et le couvrit d'un vêtement.
14 Et lorsque Saül envoya des messagers pour prendre David, elle dit : « Il est malade. »
15 Saül renvoya les messagers pour voir David, en disant : « Apportez-le-moi dans son lit, afin que je le fasse mourir. »
16 Les messagers revinrent et voici que le théraphim était sur le lit avec une peau de chèvre à l'endroit de sa tête.
17 Et Saül dit à Michol : « Pourquoi m'as-tu trompé ainsi, et as-tu laissé aller mon ennemi, pour qu'il fût sauvé ? » Michol répondit à Saül : « Il m'a dit : Laisse-moi aller, ou je te tue. »


— David se réfugie auprès de Samuel à Rama. —


18 C'est ainsi que David prit la fuite et fut sauvé. Il se rendit auprès de Samuel à Rama, et lui raconta tout ce que Saül lui avait fait. Puis il alla avec Samuel demeurer à Naioth.
19 On le fit savoir à Saül, en disant : « Voici que David est à Naioth, en Rama. »
20 Aussitôt Saül envoya des messagers pour prendre David ; ils virent la troupe de prophètes qui prophétisaient, et Samuel était debout, les présidant ; et l'Esprit de Dieu fut sur les envoyés de Saül, qui eux aussi prophétisèrent.
21 On l'annonça à Saül, et il envoya d'autres messagers, et eux aussi prophétisèrent. Pour la troisième fois, Saül envoya des messagers, et eux aussi prophétisèrent.
22 Alors Saül alla, lui aussi, à Rama. Arrivé à la grande citerne qui est à Socho, il demanda : « Où sont Samuel et David ? » On lui répondit : « Voici, ils sont à Naioth en Rama. »
23 Et il se dirigea là, vers Naioth en Rama. L'Esprit de Dieu fut aussi sur lui, et il allait et il prophétisait, jusqu'à son arrivée à Naioth en Rama.
24 Là, ayant aussi ôté ses vêtements, il prophétisa, lui aussi, devant Samuel, et il resta nu par terre tout ce jour-là et toute la nuit. C'est pourquoi on dit : « Saül est-il aussi parmi les prophètes ? »


Chapitre 20


— Dernières tentatives de Jonathas pour réconcilier son père avec David. —

1 David s'enfuit de Naioth en Rama et, étant venu, il dit devant Jonathas : « Qu'ai-je fait ? quel est mon crime, quel est mon péché devant ton père, pour qu'il en veuille à ma vie ? »
2 Jonathas lui dit : « Loin de là ! Tu ne mourras point. Mon père ne fait aucune chose, grande ou petite, sans m'en faire part ; pourquoi donc me cacherait-il celle-là ? Il n'en est rien. »
3 David répondit avec un serment : « Ton père sait bien que j'ai trouvé grâce à tes yeux, et il aura dit : Que Jonathas ne le sache pas, de peur qu'il en ait de la peine. Mais, aussi vrai que Yahweh est vivant et que ton âme est vivante ! il n'y a qu'un pas entre la mort et moi. »

4 Jonathas dit à David : « Tout ce que ton âme dira, je le ferai pour toi. »
5 Et David dit à Jonathas : « Voici, c'est demain la nouvelle lune, et je devrais m'asseoir auprès du roi pour le repas ; laisse-moi partir, et je me cacherai dans les champs jusqu'au soir du troisième jour.
6 Si ton père s'aperçoit de mon absence, tu lui diras : David m'a prié de lui laisser faire une course à Bethléem, sa ville, parce qu'il y a là le sacrifice annuel pour toute sa famille.
7 S'il dit : C'est bien ! ton serviteur peut être en paix ; mais s'il se met en colère, sache que le mal est bien résolu de sa part.
8 Use donc de bonté envers ton serviteur, puisque c'est par une alliance au nom de Yahweh que tu as attiré vers toi ton serviteur. S'il y a quelque faute en moi, mets-moi à mort toi-même, car pourquoi me mènerais-tu à ton père ? »
9 Jonathas lui dit : « Loin de toi cette pensée ! Car si j'apprends vraiment que le mal est résolu de la part de mon père pour venir sur toi, je jure de t'en informer. »
10 David dit à Jonathas : « Qui m'informera de cela ou de ce que ton père répondrait de fâcheux ? »
11 Jonathas dit à David : « Viens, sortons dans les champs ; » et ils sortirent tous deux dans les champs.

12 Jonathas dit à David : « Yahweh, Dieu d'Israël ! Je sonderai mon père demain ou après-demain, et si cela va bien pour David, et que je n'envoie pas vers toi pour t'en informer,
13 que Yahweh traite Jonathas dans toute sa rigueur ! S'il plaît à mon père de te faire du mal, je t'en informerai aussi et je te ferai partir, afin que tu t'en ailles en paix, et que Yahweh soit avec toi, comme il a été avec mon père !
14 Et si je suis encore vivant, veuille user envers moi de la bonté de Yahweh, et, si je meurs,
15 ne pas retirer à jamais ta bonté de ma maison, pas même lorsque Yahweh retranchera de dessus la face de la terre chacun des ennemis de David ! »
16 C'est ainsi que Jonathas fit alliance avec la maison de David, et que Yahweh tira vengeance des ennemis de David.
17 Jonathas adjura encore une fois David par l'amour qu'il avait pour lui, car il l'aimait comme son âme.

18 Jonathas lui dit : « C'est demain la nouvelle lune ; on remarquera que ta place est vide.
19 Le troisième jour, tu descendras promptement et tu viendras au lieu où tu étais caché, au jour de l'affaire, et tu resteras près de la pierre d'Ezel.
20 Je tirerai trois flèches du côté de la pierre, comme si je visais à un but.
21 Et voici, j'enverrai le garçon en lui disant : Va, retrouve les flèches. Si je dis au garçon : Voici, les flèches sont en deçà toi, prends-les ! alors, viens, car tout va bien pour toi, et il n'y a nul danger, Yahweh est vivant !
22 Mais si je parle ainsi au garçon : Voici, les flèches sont au delà de toi, alors va-t-en, car Yahweh te fait partir.
23 Et quant à la parole que nous avons dite, moi et toi, voici que Yahweh est à jamais entre toi et moi. »

24 David se cacha dans les champs. La nouvelle lune venue, le roi prit place au festin pour manger ;
25 comme à l'ordinaire, le roi s'assit sur son siège, sur le siège qui était près du mur ; Jonathas se leva, et Abner s'assit à côté de Saül et la place de David resta vide.
26 Saül ne dit rien ce jour-là, car, disait-il, « quelque chose lui est arrivé ; il n'est pas pur, certainement il n'est pas pur. »
27 Le lendemain, second jour de la nouvelle lune, la place de David était encore vide ; et Saül dit à Jonathas, son fils : « Pourquoi le fils d'Isaï n'est-il pas venu au repas, ni hier ni aujourd'hui ? »
28 Jonathas répondit à Saül : « David m'a demandé avec instances la permission d'aller jusqu'à Bethléem.
29 Il a dit : Laisse-moi aller, je te prie, car nous avons dans la ville un sacrifice de famille, et mon frère m'a commandé d'y assister ; si donc j'ai trouvé grâce à tes yeux, permets que je m'y rende et que je voie mes frères ! C'est pourquoi il n'est pas venu à la table du roi. »
30 Alors la colère de Saül s'enflamma contre Jonathas, et il lui dit : « Fils d'une femme perverse et rebelle, ne sais-je pas que tu as pour ami le fils d'Isaï, à ta honte et à la honte de la nudité de ta mère ?
31 Car aussi longtemps que le fils d'Isaï sera vivant sur la terre, il n'y aura de sécurité ni pour toi, ni pour ta royauté. Et maintenant, envoie-le prendre et amène-le-moi, car c'est un fils de la mort. »
32 Jonathas répondit à Saül, son père, et lui dit : « Pourquoi serait-il mis à mort ? Qu'a-t-il fait ? »
33 Et Saül brandit sa lance contre lui pour le frapper. Jonathas comprit que c'était chose arrêtée chez son père de faire périr David.
34 Jonathas se leva donc de table dans une violente colère, et ne prit point de nourriture, le second jour de la nouvelle lune ; car il était affligé à cause de David, parce que son père l'avait outragé.

35 Le lendemain matin, Jonathas alla aux champs, selon qu'il était convenu avec David ; un petit garçon l'accompagnait.
36 Il dit à son garçon : « Cours, retrouve les flèches que je vais tirer. » Le garçon courut, et Jonathas tira une flèche de manière à le dépasser.
37 Lorsque le garçon arriva à l'endroit de la flèche que Jonathas avait tirée, Jonathas cria après le garçon et dit : « La flèche n'est-elle pas plus loin que toi ? »
38 Jonathas cria encore après le garçon : « Vite, hâte-toi, ne t'arrête pas ! » Et le garçon de Jonathas ramassa la flèche et revint vers son maître.
39 Le garçon ne savait rien ; Jonathas et David seuls comprenaient la chose.
40 Jonathas donna ses armes au garçon qui était avec lui, et lui dit : « Va, et portes-les à la ville. »
41 Dès que le garçon fut parti, David se leva du côté du midi et, se jetant la face contre terre, il se prosterna trois fois devant Jonathas ; puis ils s'embrassèrent l'un l'autre et pleurèrent au sujet l'un de l'autre, au point que David fondit en larmes.
42 Et Jonathas dit à David : « Va en paix, après que nous avons juré l'un et l'autre, au nom de Yahweh, en disant : Que Yahweh soit entre moi et toi, entre ma postérité et ta postérité à jamais ! »


Chapitre 21


1 David se leva et s'en alla, et Jonathas rentra dans la ville.


II. — FUITE DE DAVID ; SA VIE ERRANTE.


— A Nobé, chez le prêtre Achimélech. —

2 David se rendit à Nobé, auprès du grand prêtre Achimélech ; et Achimélech accourut effrayé au-devant de David, et lui dit : « Pourquoi es-tu seul et n'y a-t-il personne avec toi ? »
3 David répondit au prêtre Achimélech : « Le roi m'a donné un ordre et m'a dit : Que personne ne sache rien de l'affaire pour laquelle je t'envoie et je t'ai donné un ordre. J'ai assigné à mes gens tel lieu de rendez-vous.
4 Et maintenant qu'as-tu sous la main ? Donne-moi cinq pains dans la main, ou ce qui se trouvera. »
5 Le prêtre répondit à David et dit : « Je n'ai pas sous la main de pain ordinaire, mais il y a du pain consacré ; pourvu que tes gens se soient abstenus de femmes. »
6 David répondit au prêtre et lui dit : « Nous nous sommes abstenus de femmes depuis trois jours que je suis parti, et les vases de mes gens sont chose sainte ; et si le voyage est profane, pourtant il est sanctifié quant au vase ? »
7 Alors le prêtre lui donna du pain consacré, car il n'y avait pas là d'autre pain que le pain de proposition, qu'on avait ôté de devant Yahweh, pour le remplacer par du pain chaud au moment où on l'enlevait.
8 — Ce même jour, de trouvait là un homme d'entre les serviteurs de Saül, retenu devant Yahweh ; il s'appelait Doëg, un Edomite, chef des bergers de Saül.

9 David dit à Achimélech : « N'as-tu pas sous la main une lance ou une épée ? car je n'ai pas même pris avec moi mon épée ni mes armes, parce que l'ordre du roi était pressant. »
10 Le prêtre répondit : « Il y a l'épée de Goliath, le Philistin que tu as tué dans la vallée du Térébinthe ; la voilà, enveloppée dans le manteau, derrière l'éphod. Si tu veux la prendre, prends-la, car il n'y en a pas d'autre ici. » Et David dit : « Elle n'a pas sa pareille, donne-la-moi. »


— Diverses étapes de la fuite. —


11 David se leva et s'enfuit ce même jour loin de Saül ; il se rendit chez Achis, roi de Geth.
12 Les serviteurs d'Achis lui dirent : « N'est-ce pas là David, roi du pays ? N'est-ce pas celui pour qui l'on chantait en dansant : Saül a tué ses mille, et David ses dix mille. »
13 David prit ces paroles à cœur, et il eut une grande peur d'Achis, roi de Geth.
14 Il dissimula sa raison à leurs yeux et fit l'insensé entre leurs mains ; il battait du tambour sur les battants des portes, et il laissait couler sa salive sur sa barbe.
15 Achis dit à ses serviteurs : « Vous voyez bien que cet homme est un fou ; pourquoi me l'avez-vous amené ?
16 Est-ce que je manque de fous, que vous m'ameniez celui-ci, pour qu'il fasse des folies devant moi ? Doit-il entrer dans ma maison ? »


Chapitre 22


1 David partit de là et s'enfuit dans la caverne d'Odollam. Ses frères et toute la maison de son père l'ayant appris, ils descendirent là, vers lui.
2 Tous les opprimés, tous ceux qui avaient des créanciers et tous ceux qui étaient dans l'amertume, se rassemblèrent auprès de lui, et il devint leur chef ; il y eut ainsi avec lui environ quatre cents hommes.

3 De là, David s'en alla à Maspha de Moab. Il dit au roi de Moab : « Que mon père et ma mère puissent, je te prie, se retirer chez vous, jusqu'à ce que je sache ce que Dieu fera de moi. »
4 Et il les amena devant le roi de Moab, et ils demeurèrent chez lui tout le temps que David fut dans le lieu fort.
5 Le prophète Gad dit à David : « Ne reste pas dans le lieu fort ; va-t'en et reviens dans le pays de Juda. » Et David s'en alla et se rendit à la forêt de Haret.


— Vengeance de Saül sur les prêtres de Nobé. —


6 Saül apprit que David et les gens qui étaient avec lui avaient été reconnus. Or Saül était assis, à Gabaa, sous le tamarisque, sur la hauteur, sa lance à la main, et tous ses serviteurs étaient rangés devant lui.
7 Saül dit à ses serviteurs qui étaient rangés devant lui : « Ecoutez, Benjamites : le fils d'Isaï vous donnera-t-il aussi à tous des champs et des vignes, fera-t-il de vous tous des chefs de milliers et des chefs de centaines,
8 que vous vous soyez tous ligués contre moi, qu'il n'y ait personne qui m'ait informé que mon fils a fait alliance avec le fils d'Isaï, et que nul de vous n'en souffre pour moi et ne m'avertisse que mon fils a soulevé mon serviteur contre moi, pour me dresser des embûches, comme il le fait aujourd'hui ? »

9 Doëg, l'Edomite, qui était le chef des serviteurs de Saül, répondit et dit : « J'ai vu le fils d'Isaï venir à Nobé, auprès d'Achimélech, fils d'Achitob.
10 Achimélech a consulté pour lui Yahweh, et il lui a donné des vivres ; il lui a aussi donné l'épée de Goliath, le Philistin. »

11 Le roi envoya appeler le prêtre Achimélech, fils d'Achitob, et toute la maison de son père, les prêtres qui étaient à Nobé.
12 Ils vinrent tous vers le roi ; et Saül dit : « Ecoute, fils d'Achitob ! » Il répondit : « Me voici, mon seigneur. »
13 Saül lui dit : « Pourquoi vous êtes-vous ligués contre moi, toi et le fils d'Isaï ? Tu lui as donné du pain et une épée, et tu as consulté Dieu pour lui, pour qu'il s'élève contre moi et me dresse des embûches, comme il le fait aujourd'hui ? »
14 Achimélech répondit au roi et dit : « Lequel d'entre tous tes serviteurs est, comme David, d'une fidélité éprouvée, gendre du roi, admis à tes conseils et honoré dans ta maison ?
15 Est-ce aujourd'hui que j'aurais commencé à consulter Dieu pour lui ? Loin de moi ! Que le roi ne mette pas à la charge de son serviteur une chose qui pèserait sur toute la maison de mon père, car ton serviteur n'a rien su de tout cela, ni peu ni beaucoup. »
16 Le roi dit : « Tu mourras, Achimélech, toi et toute la maison de ton père. »
17 Et le roi dit aux gardes qui se tenaient près de lui : « Tournez-vous et mettez à mort les prêtres de Yahweh ; car leur main est avec David et, sachant bien qu'il était en fuite, ils ne m'en ont pas informé. » Mais les serviteurs du roi ne voulurent pas étendre la main pour frapper les prêtres de Yahweh.
18 Alors le roi dit à Doëg : « Tourne-toi et frappe les prêtres. » Et Doëg l'Edomite se tourna, et ce fut lui qui frappa les prêtres ; il mit à mort en ce jour quatre-vingt-cinq hommes portant l'éphod de lin.
19 Saül frappa encore du tranchant de l'épée Nobé, ville sacerdotale : hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs, ânes et brebis, furent passés au fil de l'épée.

20 Un seul fils d'Achimélech, fils d'Achitob, s'échappa ; son nom était Abiathar, et il se réfugia auprès de David.
21 Abiathar annonça à David que Saül avait tué les prêtres de Yahweh.
22 Et David dit à Abiathar : « Je savais bien, en ce jour-là, que Doëg l'Edomite, qui était là, ne manquerai pas d'informer Saül. C'est moi qui suis cause de la mort de toute la maison de ton père.
23 Reste avec moi, ne crains rien ; car celui qui en veut à ma vie en veut à ta vie, et près de moi tu auras bonne garde. »


Chapitre 23


— David à Céïla. —

1 On vint dire à David : « Voici que les Philistins attaquent Céïla et pillent les aires. »
2 David consulta Yahweh, en disant : « Irai-je et battrai-je ces Philistins ? » Et Yahweh répondit à David : « Va, tu battras les Philistins et tu délivreras Céïla. »
3 Mais les hommes de David lui dirent : « Voici que, en Juda, nous sommes dans la crainte ; combien plus si nous allons à Céïla contre les troupes des Philistins ? »
4 David consulta de nouveau Yahweh, et Yahweh lui répondit en ces termes : « Lève-toi, descends à Céïla, car je livre les Philistins entre tes mains. »
5 David alla donc avec ses hommes à Céïla, et attaqua les Philistins ; il emmena leur bétail et leur fit éprouver une grande défaite. C'est ainsi que David délivra les habitants de Céïla.

6 Or quand Abiathar, fils d'Achimélech, s'enfuit vers David à Céïla, il descendit ayant en main l'éphod.

7 On annonça à Saül que David était allé à Céïla, et Saül dit : « Dieu le livre entre mes mains, car il s'est enfermé en venant dans une ville qui a des portes et des barres. »
8 Et Saül convoqua tout le peuple à la guerre, afin de descendre à Céïla et d'assiéger David et ses hommes.
9 Mais David, ayant su que Saül préparait le mal contre lui, dit au prêtre Abiathar : « Apporte l'éphod. »
10 Et David dit : « Yahweh, Dieu d'Israël, votre serviteur a appris que Saül cherche à venir à Céïla, pour détruire la ville à cause de moi.
11 Les habitants de Céïla me livreront-ils entre ses mains ? Saül descendra-t-il, comme votre serviteur l'a entendu dire ? Yahweh, Dieu d'Israël, daignez le révéler à votre serviteur. » Yahweh répondit : « Il descendra. »
12 Et David dit : « Les habitants de Céïla me livreront-ils, moi et mes hommes, entre les mains de Saül ? » Yahweh répondit : « Ils te livreront. »

13 Alors David se leva avec ses gens au nombre d'environ six cents hommes ; ils sortirent de Céïla, et ils allaient et venaient à l'aventure. Informé que David s'était enfui de Céïla, Saül suspendit sa marche.


— Dans les déserts de Ziph et de Maon. —


14 David demeura au désert, dans les lieux forts, et il resta dans la montagne au désert de Ziph. Saül le cherchait tous les jours, mais Dieu ne le livra pas entre ses mains.

15 David sut que Saül s'était mis en campagne pour lui ôter la vie : David se tenait au désert de Ziph, dans la forêt ;
16 et Jonathas, fils de Saül, se leva et alla vers David dans la forêt. Il fortifia sa main en Dieu et lui dit :
17 « Ne crains rien, car la main de Saül, mon père, ne t'atteindra pas. Toi, tu régneras sur Israël, et moi, je serai le second après toi ; Saül, mon père, le sait bien aussi. »
18 Ils firent tous deux alliance devant Yahweh ; et David resta dans la forêt, et Jonathas retourna chez lui.

19 Les Ziphiens montèrent vers Saül à Gabaa, et dirent : « David est caché parmi nous dans des lieux forts, dans la forêt, sur la colline de Hachila, qui est au midi de la lande.
20 Descends donc, ô roi, comme toute ton âme le désire ; c'est à nous de le livrer entre les mains du roi. »
21 Saül dit : « Soyez bénis de Yahweh, de ce que vous avez eu pitié de moi !
22 Allez, je vous prie, assurez-vous encore, sachez et voyez en quel lieu il porte ses pas et qui l'a vu là ; car il est, m'a-t-on dit, fort rusé.
23 Voyez et sachez toutes les retraites où il se cache ; puis revenez vers moi avec des renseignements certains, et j'irai avec vous. S'il est dans le pays, je le chercherai parmi tous les milliers de Juda. »
24 Ils se levèrent donc et allèrent à Ziph, avant Saül. Mais David et ses hommes s'étaient retirés au désert de Maon, dans la plaine, au midi de la lande.

25 Saül partit avec ses hommes à la recherche de David. David, l'ayant appris, descendit au rocher et resta dans le désert de Maon. Saül en fut informé et poursuivit David dans le désert de Maon ;
26 Saül marchait d'un côté de la montagne, et David avec ses hommes de l'autre côté de la montagne ; David se hâtait pour échapper à Saül, tandis que Saül et ses hommes cernaient David et ses hommes pour s'emparer d'eux.
27 Un messager vint vers Saül en disant : « Hâte-toi de venir, car les Philistins ont fait invasion dans le pays. »
28 Saül cessa de poursuivre David, et s'en alla à la rencontre des Philistins. C'est pourquoi on appela ce lieu Séla-Hammachleqoth.


Chapitre 24


— Dans la caverne d'Engaddi. —


1 David monta de là et s'établit dans les lieux forts d'Engaddi.
2 Lorsque Saül fut revenu de la poursuite des Philistins, on vint lui dire : « Voici que David est au désert d'Engaddi. »
3 Saül prit trois mille hommes d'élite d'entre tout Israël, et il alla à la recherche de David et de ses gens jusque sur les rochers des boucs sauvages.
4 Il arriva aux parcs des brebis qui étaient près du chemin ; il y avait là une caverne, où Saül entra pour se couvrir les pieds ; et David et ses gens étaient assis au fond de la caverne.
5 Les hommes de David lui dirent : « Voici le jour dont Yahweh t'a dit : Voici que je livre ton ennemi entre tes mains ; traite-le comme il te plaira. » David se leva et coupa à la dérobée le pan du manteau de Saül.
6 Après cela, le cœur de David lui battit, de ce qu'il avait coupé le pan du manteau de Saül.
7 Et il dit à ses hommes : « Que Yahweh me préserve de faire contre mon seigneur, l'oint de Yahweh, une chose telle que de porter ma main sur lui, car il est l'oint de Yahweh ! »
8 Par ses paroles, David réprima ses hommes et ne leur permit pas de se jeter sur Saül. Saül s'étant levé pour sortir de la caverne continua sa route.

9 Après cela David se leva et, sortant de la caverne, il se mit à crier après Saül en disant : « O roi, mon seigneur ! » Saül regarda derrière lui, et David s'inclina le visage contre terre et se prosterna.
10 Et David dit à Saül : « Pourquoi écoutes-tu les propos de gens qui disent : Voici que David cherche à te faire du mal ?
11 Voici qu'aujourd'hui tes yeux ont vu comment Yahweh t'a livré, aujourd'hui même, entre mes mains dans la caverne. On me disait de te tuer ; mais mon œil a eu pitié de toi, et j'ai dit : Je ne porterai point ma main sur mon seigneur, car il est l'oint de Yahweh.
12 Vois donc, mon père, vois dans ma main le pan de ton manteau. Puisque j'ai coupé le pan de ton manteau et que je ne t'ai pas tué, reconnais et vois qu'il n'y a dans ma conduite ni méchanceté ni révolte, et que je n'ai point péché contre toi. Et toi, tu fais la chasse à ma vie pour me l'ôter.
13 Que Yahweh soit juge entre moi et toi, et que Yahweh me venge de toi ! Mais ma main ne sera pas sur toi.
14 Des méchants vient la méchanceté, dit le vieux proverbe ; aussi ma main ne sera pas sur toi.
15 Après qui le roi d'Israël s'est-il mis en marche ? Qui poursuis-tu ? Un chien mort ? Une puce ?
16 Que Yahweh juge et prononce entre toi et moi. Qu'il regarde et qu'il défende ma cause, et que sa sentence me délivre de ta main ! »

17 Lorsque David eut achevé d'adresser ces paroles à Saül, Saül dit : « Est-ce bien ta voix, mon fils David ? » Et Saül éleva la voix et pleura.
18 Il dit à David : « Tu es plus juste que moi ; car toi tu m'as fait du bien, et moi je t'ai rendu du mal.
19 Tu as montré aujourd'hui que tu agis avec bonté envers moi, puisque Yahweh m'a livré entre tes mains et que tu ne m'as pas tué.
20 Si quelqu'un rencontre son ennemi, le laisse-t-il poursuivre en paix son chemin ? Que Yahweh te fasse du bien en retour de ce que tu m'as fait en ce jour ! 
21 Maintenant, voici que je sais que tu seras roi et que la royauté d'Israël sera stable entre tes mains.
22 Jure-moi donc par Yahweh que tu ne détruiras pas ma postérité après moi, et que tu ne retrancheras pas mon nom de la maison de mon père. »
23 David le jura à Saül. Et Saül s'en alla dans sa maison, et David et ses hommes montèrent à l'endroit fort.


Chapitre 25


— Mort de Samuel. —

1 Cependant Samuel mourut et tout Israël s'assembla ; on le pleura, et on l'enterra dans sa demeure, à Rama. Alors David se leva et descendit au désert de Pharan.


— David et Nabal. —


2 Il y avait à Maon un homme ayant ses biens à Carmel ; c'était un homme très riche, il avait trois mille brebis et mille chèvres, et il se trouvait à Carmel pour la tonte de ses brebis.
3 Le nom de cet homme était Nabal, et le nom de sa femme Abigaïl. La femme était pleine de sens, et de belle figure ; mais l'homme était dur et méchant en actes ; il était de la race de Caleb.

4 David apprit au désert que Nabal tondait ses brebis.
5 David envoya dix jeunes gens, et David dit aux jeunes gens : « Montez à Carmel et allez trouver Nabal ; vous le saluerez en mon nom,
6 et vous lui parlerez ainsi : Pour la vie ! Que la paix soit avec toi, que la paix soit avec ta maison et que la paix soit avec tout ce qui t'appartient.
7 Et maintenant, j'ai appris que tu as les tondeurs. Or, tes bergers ont été avec nous ; nous ne leur avons causé aucune peine, et rien du troupeau ne leur a été enlevé pendant tout le temps qu'ils ont été à Carmel.
8 Interroge tes serviteurs, et ils te le diront. Que les jeunes gens trouvent donc grâce à tes yeux, puisque nous venons dans un jour de joie. Donne, je te prie, à tes serviteurs et à ton fils David ce que ta main pourra trouver. »

9 Lorsque les jeunes gens de David furent arrivés, ils répétèrent toutes ces paroles à Nabal au nom de David, et ils se reposèrent.
10 Nabal répondit aux serviteurs de David et dit : « Qui est David, et qui est le fils d'Isaï ? Ils sont nombreux aujourd'hui les serviteurs qui s'échappent de chez leurs maîtres.
11 Et je prendrais mon pain et mon eau, et mon bétail que j'ai tué pour mes tondeurs, et je les donnerais à des gens qui viennent je ne sais d'où ? »
12 Les jeunes gens de David, rebroussant chemin, s'en retournèrent et, lorsqu'ils furent arrivés, ils lui redirent toutes ces paroles.
13 Alors David dit à ses hommes : « Que chacun de vous ceigne son épée ! » Et ils ceignirent chacun leur épée, et David, lui aussi, ceignit son épée ; environ quatre cents hommes montèrent à la suite de David ; il en resta deux cents près des bagages.

14 Un des serviteurs de Nabal vint apporter la nouvelle à Abigaïl en disant : « Voici que David a envoyé du désert des messagers pour saluer notre maître, qui s'est jeté sur eux.
15 Et pourtant ces gens ont été bons pour nous ; ils ne nous ont causé aucune peine, et rien ne nous a été enlevé tout le temps que nous avons cheminé avec eux, lorsque nous étions dans la campagne.
16 Ils nous ont servi de rempart, aussi bien la nuit que le jour, tout le temps que nous avons été avec eux, paissant les troupeaux.
17 Reconnais maintenant et vois ce que tu as à faire ; car le mal est résolu contre notre maître et contre toute sa maison ; pour lui, c'est un fils de Bélial, et on ne peut lui parler. »

18 Aussitôt Abigaïl prit deux cents pains, deux outres de vin, cinq moutons apprêtés, cinq mesures de grain rôti, cent masses de raisin sec et deux cents de figues sèches et, les ayant mis sur des ânes,
19 elle dit à ses jeunes gens : « Passez devant moi, je vous suis. » Mais elle ne dit rien à Nabal, son mari.
20 Comme elle descendait, montée sur un âne, en un endroit couvert de la montagne, voici que David et ses hommes descendaient en face d'elle, et elle les rencontra. —
21 David disait : « C'est bien en vain que j'ai surveillé tout ce que cet homme a dans le désert, et que rien n'a été enlevé de tout ce qu'il possède ; il me rend le mal pour le bien !
22 Que Dieu traite dans toute sa rigueur les ennemis de David ! De tout ce qui appartient à Nabal, je ne laisserai rien subsister jusqu'au lever du jour, pas même celui qui urine contre le mur. »

23 Dès qu'Abigaïl aperçut David, elle s'empressa de descendre de l'âne et, tombant sur sa face devant David, elle se prosterna contre terre.
24 Puis elle se jeta à ses pieds, en disant : « Que sur moi, mon seigneur, sur moi soit la faute ! Permets à ta servante de parler à tes oreilles, et écoute les paroles de ta servante !
25 Que mon seigneur ne prenne pas garde à cet homme de Bélial, à Nabal, car il est ce que son nom indique ; son nom est Le Fou, et il y a chez lui de la folie. Mais moi, ta servante, je n'ai pas vu les gens de mon seigneur, que tu as envoyés.
26 Maintenant, mon seigneur, aussi vrai que Yahweh est vivant et que ton âme est vivante, Yahweh t'a préservé de répandre le sang et de te venger de ta main. Et maintenant, que tes ennemis et ceux qui veulent du mal à mon seigneur soient comme Nabal !
27 Accepte donc ce présent que ta servante apporte à mon seigneur, et qu'il soit distribué aux jeunes gens qui marchent à la suite de mon seigneur.
28 Pardonne, je te prie, la faute de ta servante, car Yahweh fera certainement à mon seigneur une maison stable ; car mon seigneur soutient les guerres de Yahweh, et on ne trouvera pas de mal en toi tout le temps de ta vie.
29 S'il s'élève quelqu'un pour te poursuivre et en vouloir à ta vie, la vie de mon seigneur sera liée dans le faisceau des vivants auprès de Yahweh, ton Dieu, et la vie de tes ennemis, il la lancera au loin du creux de la fronde.
30 Lorsque Yahweh aura fait à mon seigneur selon tout le bien qu'il a dit à ton sujet et qu'il t'aura établi chef sur Israël,
31 ce ne sera pas pour toi un sujet de remords ni pour mon seigneur une souffrance de cœur d'avoir répandu le sang sans motif et s'être vengé lui-même. Et lorsque Yahweh aura fait du bien à mon seigneur, souviens-toi de ta servante. »

32 David dit à Abigaïl : « Béni soit Yahweh, le Dieu d'Israël, qui t'a envoyée, aujourd'hui à ma rencontre ! Béni soit ton grand sens,
33 et bénie sois-tu, toi qui m'as empêché en ce jour de répandre le sang et de me venger de ma main !
34 Autrement, aussi vrai que Yahweh, le Dieu d'Israël, qui m'a empêché de te faire du mal, est vivant, si tu ne t'étais pas hâtée de venir au-devant de moi, il ne fût rien resté à Nabal d'ici au lever du jour, pas même celui qui urine contre le mur. »
35 David prit de la main d'Abigaïl ce qu'elle lui avait apporté, et lui dit : « Monte en paix dans ta maison ; vois, j'ai écouté ta voix et relevé ton visage ! »

36 Abigaïl retourna vers Nabal, et voici qu'il faisait dans sa maison un festin comme un festin de roi ; et le cœur de Nabal était joyeux, et il était complètement ivre. Elle ne lui apprit ni peu, ni beaucoup, jusqu'au lever du jour.
37 Mais le matin, quand Nabal fut revenu de son ivresse, sa femme lui raconta ces choses, et son cœur en reçut un coup mortel, et il devint comme une pierre.
38 Environ dix jours après, Yahweh frappa Nabal, et il mourut.

39 Lorsque David apprit la mort de Nabal, il dit : « Béni soit Yahweh qui a défendu ma cause et m'a vengé de l'outrage que j'ai reçu de la main de Nabal, et qui a empêché son serviteur de faire le mal ! Yahweh a fait retomber la méchanceté de Nabal sur sa tête. » Ensuite David envoya dire à Abigaïl qu'il voulait la prendre pour femme.
40 Arrivés chez Abigaïl à Carmel, les serviteurs de David lui parlèrent ainsi : « David nous a envoyés vers toi, afin de te prendre pour sa femme. »
41 Elle se leva et, s'étant prosternée le visage contre terre, elle dit : « Voici que ta servante est comme une esclave pour laver les pieds des serviteurs de mon seigneur ! »
42 Aussitôt Abigaïl se leva et monta sur un âne, et cinq de ses jeunes filles allaient sur ses pas ; elle suivit les messagers de David, et elle devint sa femme.

43 David prit aussi Achinoam de Jezraël, et toutes les deux furent ses femmes.
44 Mais Saül avait donné sa fille Michol, femme de David, à Phalti de Gallim, fils de Laïs.


Chapitre 26


— Nouveau trait de la magnanimité de David envers Saül. —

1 Les Ziphéens vinrent auprès de Saül à Gabaa, et dirent : « David est caché sur la colline de Hachila, à l'est de la lande. »
2 Saül se leva et descendit au désert de Ziph avec trois mille hommes d'élite d'Israël, pour chercher David au désert de Ziph.
3 Saül campa sur la colline de Hachila, à l'est de la lande, près du chemin, et David demeurait dans le désert. S'étant aperçut que Saül marchait à sa recherche au désert,
4 David envoya des espions et apprit que Saül était réellement arrivé.
5 David se leva et vint au lieu où Saül était campé. David vit l'endroit où était couché Saül, avec Abner, fils de Ner, chef de son armée : — or Saül couchait au milieu du camp, et le peuple était campé autour de lui. —
6 S'adressant donc à Achimélech, le Héthéen, et à Abisaï, fils de Sarvia et frère de Joab, David dit : « Qui veut descendre avec moi au camp vers Saül. » Et Abisaï répondit : « Moi, je descendrai avec toi. »

7 David et Abisaï arrivèrent de nuit vers le peuple, et voici que Saül était couché au milieu du camp et dormait, sa lance fichée en terre à son chevet ; Abner et le peuple étaient couchés autour de lui.
8 Abisaï dit à David : « Dieu a enfermé aujourd'hui ton ennemi entre tes mains ; maintenant, je te prie, laisse-moi le frapper de la lance et le clouer en terre d'un seul coup, sans que j'aie à y revenir. »
9 Mais David dit à Abisaï : « Ne le tue pas ! Car qui porterait la main sur l'oint de Yahweh et resterait impuni ? »
10 Et David dit : « Aussi vrai que Yahweh est vivant ! Ce sera seulement Yahweh qui le frappera ; ou bien son jour arrivera et il mourra, ou bien il descendra à la guerre et il périra ;
11 mais que Yahweh me préserve de porter la main sur l'oint de Yahweh ! Maintenant, prends la lance qui est à son chevet, avec la cruche d'eau, et allons-nous-en. »
12 Et David prit la lance et la cruche d'eau qui étaient au chevet de Saül, et ils s'en allèrent. Personne ne vit, personne ne sut, personne ne se réveilla, car ils dormaient tous, Yahweh ayant fait tomber sur eux un profond assoupissement.

13 David passa de l'autre côté, et se tint au loin sur le sommet de la montagne ; un grand espace les séparait.
14 Et David cria au peuple et à Abner, fils de Ner, en disant : « Ne répondras-tu pas, Abner ! » Abner répondit en disant : « Qui es-tu, toi qui cries vers le roi ? »
15 David dit à Abner : « N'es-tu pas un homme ? Et qui est ton pareil en Israël ? Pourquoi donc n'as-tu pas gardé le roi, ton seigneur ? Car quelqu'un du peuple est venu pour tuer le roi, ton seigneur.
16 Ce que tu as fait là n'est pas bien. Aussi vrai que Yahweh est vivant ! Vous avez mérité la mort, pour n'avoir pas gardé votre maître, l'oint de Yahweh. Regarde maintenant où sont la lance du roi et la cruche d'eau qui était à son chevet. »

17 Saül reconnut la voix de David et dit : « Est-ce bien ta voix, mon fils David ? » Et David répondit : « C'est ma voix, ô roi, mon seigneur. »
18 Il ajouta : « Pourquoi mon seigneur poursuit-il son serviteur ? Qu'ai-je fait, et quel crime ma main a-t-elle commis ?
19 Que le roi, mon seigneur, daigne maintenant écouter les paroles de ton serviteur : si c'est Yahweh qui t'excite contre moi, qu'il agrée le parfum d'une offrande ; mais si ce sont des hommes, qu'ils soient maudits devant Yahweh, puisqu'ils m'ont chassé maintenant, pour m'ôter ma place de l'héritage de Yahweh, en disant : Va servir des dieux étrangers !
20 Et maintenant que mon sang ne tombe pas sur la terre, loin de la face de Yahweh ! Car le roi d'Israël s'est mis en marche pour chercher une puce, comme on poursuivrait une perdrix dans les montagnes. »

21 Saül dit : « J'ai péché ; reviens, mon fils David, car je ne te ferai plus de mal, puisqu'en ce jour ma vie a été précieuse à tes yeux. Voilà que j'ai agi en insensé et j'ai fait une grande faute. »
22 David répondit : « Voici la lance, ô roi ; que l'un de tes jeunes gens vienne la prendre.
23 Yahweh rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité ; car Yahweh t'avait livré aujourd'hui entre mes mains, et je n'ai pas voulu porter la main sur l'oint de Yahweh.
24 Voici que, comme ta vie a été aujourd'hui d'un grand prix à mes yeux, ainsi ma vie sera d'un grand prix aux yeux de Yahweh, et il me délivrera de toute angoisse ! »
25 Saül dit à David : « Sois béni mon fils, David ! Tu réussiras certainement dans tes entreprises. » David continua son chemin, et Saül s'en retourna chez lui.


III. — DAVID PARMI LES PHILISTINS.



Chapitre 27


— Chez les Philistins. —

1 David se dit à lui-même : « Je périrai un jour par la main de Saül ; il n'y a rien de mieux pour moi que de me réfugier promptement au pays des Philistins, afin que Saül renonce à me chercher encore dans tout le territoire d'Israël ; j'échapperai ainsi à sa main. »
2 Et David s'étant levé, lui et les six cents hommes qui étaient avec lui, ils passèrent chez Achis, fils de Maoch, roi de Geth.
3 David demeura auprès d'Achis, à Geth, lui et ses gens, chacun avec sa famille, et David avec ses deux femmes, Achinoam de Jezraël, et Abigaïl de Carmel, femme de Nabal.
4 On annonça à Saül que David s'était enfui à Geth, et il ne recommença pas à le poursuivre.

5 David dit à Achis : « Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, qu'on me donne dans l'une des villes de la campagne un lieu où je puisse demeurer ; car pourquoi ton serviteur habiterait-il avec toi dans la ville royale ? »
6 Et, ce jour-là, Achis lui donna Siceleg ; c'est pourquoi Siceleg a appartenu aux rois de Juda jusqu'à ce jour.
7 Le nombre des jours que David passa dans le pays des Philistins fut d'un an et quatre mois.

8 David et ses hommes montaient et faisaient des incursions chez les Gessuriens, les Gerziens et les Amalécites ; car ces peuplades habitaient dès les temps anciens du côté de Sur et jusqu'au pays d'Egypte.
9 David ravageait la contrée, ne laissant en vie ni homme ni femme, enlevant les brebis, les bœufs, les ânes, les chameaux, les vêtements ; puis il s'en revenait chez Achis.
10 Achis disait : «  Où avez-vous fait incursion, aujourd'hui ? » Et David répondait : « Dans le Négéb de Juda, dans le Négéb des Jéraméélites et dans le Négéb des Cinéens. »
11 David ne laissait en vie ni homme ni femme pour les amener à Geth, de peur, se disait-il, « qu'ils ne fassent des rapports contre nous, en disant : Ainsi a fait David. » Et telle fut sa manière d'agir tout le temps qu'il demeura dans le pays des Philistins.
12 Achis se fiait à David, et il disait : « Il s'est rendu odieux à son peuple, à Israël, donc il sera mon serviteur à jamais.


Chapitre 28


— Dans le camp des Philistins : bataille de Gelboé. —

1 En ce temps-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes en une seule armée pour aller combattre contre Israël. Et Achis dit à David : « Sache que tu viendras avec moi au camp, toi et tes hommes. »
2 David répondit à Achis : « Aussi tu verras ce que fera ton serviteur. » Et Achis dit à David : « Et moi je t'établirai pour toujours gardien de ma personne. »

3 Samuel était mort ; tout Israël l'avait pleuré, et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Et Saül avait fait disparaître du pays ceux qui évoquaient les morts et les devins.

4 Les Philistins s'étant rassemblés, vinrent camper à Sunam ; Saül rassembla tout Israël, et ils campèrent à Gelboé.
5 A la vue du camp des Philistins, Saül eut peur, et son cœur fut fort agité.
6 Saül consulta Yahweh, et Yahweh ne lui répondit point, ni par les songes, ni par l'Urim, ni par les prophètes.
7 Alors Saül dit à ses serviteurs : « Cherchez-moi une femme qui évoque les morts, et j'irai vers elle et je la consulterai. » Ses serviteurs lui dirent : « Il y a à Endor une femme qui évoque les morts. »
8 Saül se déguisa et mit d'autres vêtements, et il partit, accompagné de deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme, et Saül lui dit : « Prédis-moi l'avenir en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai. »
9 La femme lui répondit : « Voici que tu sais ce qu'a fait Saül, comment il a retranché du pays ceux qui évoquent les morts et les devins ; pourquoi me tends-tu un piège, pour me faire mourir ?
10 Saül lui jura par Yahweh en disant : « Aussi vrai que Yahweh est vivant ! il ne t'arrivera aucun mal à cause de cela. »
11 Et la femme dit : « Qui te ferai-je monter ? » Il répondit : « Fais-moi monter Samuel. »

12 A la vue de Samuel, la femme poussa un grand cri ; et la femme dit à Saül : « Pourquoi m'as-tu trompée ? Tu es Saül ! »
13 Le roi lui dit : « Ne crains pas ; mais qu'as-tu vu ? » La femme dit à Saül : « Je vois un dieu qui monte de la terre. »
14 Il lui dit : « Quelle figure a-t-il ? » Et elle répondit : « C'est un vieillard qui monte, et il est enveloppé d'un manteau. » Saül comprit que c'était Samuel, et il se jeta le visage contre terre et se prosterna.

15 Samuel dit à Saül : « Pourquoi m'as-tu troublé, en me faisant monter ? » Saül répondit : « Je suis dans une grande détresse : les Philistins me font la guerre, et Dieu s'est retiré de moi ; il ne m'a répondu ni par les prophètes ni par les songes. Je t'ai évoqué pour que tu me fasses connaître ce que j'ai à faire. »
16 Samuel dit : « Pourquoi me consultes-tu, puisque Yahweh s'est retiré de toi et qu'il est devenu ton adversaire ?
17 Yahweh a agi comme il l'avait annoncé par mon intermédiaire : Yahweh a arraché la royauté de ta main, et l'a donnée à ton compagnon, à David.
18 Parce que tu n'as pas obéi à la voix de Yahweh, et que tu n'as pas traité Amalec selon l'ardeur de sa colère, c'est pour cela que Yahweh a ainsi agi envers toi en ce jour.
19 Et même Yahweh livrera Israël avec toi aux mains des Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi, et Yahweh livrera le camp d'Israël entre les mains des Philistins. »
20 Aussitôt Saül tomba par terre de toute sa hauteur, car les paroles de Samuel l'avaient rempli d'effroi ; de plus, les forces lui manquaient, car il n'avait pris aucune nourriture de tout le jour et de toute la nuit.

21 La femme vint vers Saül et, voyant son grand trouble, elle lui dit : « Ta servante a obéi à ta voix ; j'ai exposé ma vie, en obéissant aux paroles que tu m'as dites.
22 Ecoute maintenant, toi aussi, la voix de ta servante, et que je t'offre un morceau de pain ; manges-en, pour avoir de la force lorsque tu poursuivras ta route. »
23 Mais il refusa et dit : « Je ne mangerai point. » Ses serviteurs, ainsi que la femme, le pressèrent, et il se rendit à leurs instances. Il se leva de terre et s'assit sur le divan.
24 La femme avait chez elle un veau gras, elle se hâta de le tuer et, prenant de la farine, elle la pétrit et en cuisit des pains sans levain.
25 Elle les mit devant Saül et devant ses serviteurs, et ils mangèrent. Puis s'étant levés, ils partirent la nuit même.


Chapitre 29


— David renvoyé de l'armée par les Philistins. —

1 Les Philistins rassemblèrent toutes leurs troupes à Aphec, et Israël était campé près de la source, en Jezraël.
2 Pendant que les princes des Philistins s'avançaient en tête des centaines et des milliers, et que David et ses gens marchaient à l'arrière-garde avec Achis,
3 les chefs des Philistins dirent : « Qu'est-ce que ces Hébreux ? » Achis répondit aux chefs des Philistins : « N'est-ce pas ce David, serviteur de Saül, roi d'Israël, qui est avec moi depuis des jours et depuis des années, sans que j'aie trouvé en lui la moindre chose à reprocher, depuis qu'il a passé vers nous jusqu'à ce jour. »
4 Mais les chefs des Philistins s'irritèrent contre Achis, et les chefs des Philistins lui dirent : « Renvoie cet homme, et qu'il retourne dans le lieu où tu l'as établi ; qu'il ne descende pas avec nous à la bataille, de peur qu'il ne soit pour nous un adversaire pendant le combat. Et comment pourrait-il rentrer en grâce auprès de son maître, si ce n'est en lui offrant les têtes de ces hommes ?
5 N'est-ce pas ce David pour qui l'on chantait en dansant : Saül a tué ses mille, et David ses dix mille.

6 Achis appela David et lui dit : « Aussi vrai que Yahweh est vivant ! tu es un homme droit, et je vois de bon œil toute ta conduite avec moi dans le camp, car je n'ai rien trouvé de mauvais en toi, depuis le jour où tu es venu vers moi jusqu'à ce jour ; mais tu déplais aux yeux des princes.
7 Retourne donc et va-t-en en paix, pour ne rien faire de désagréable aux yeux des princes des Philistins. »
8 David dit à Achis : « Mais qu'ai-je fait, et qu'as-tu trouvé en ton serviteur, depuis le jour où je suis venu auprès de toi jusqu'à ce jour, pour que je n'aille pas combattre les ennemis de mon seigneur le roi ? »
9 Achis répondit et dit à David : « Je sais que tu as été bon à mon égard comme un ange de Dieu ; mais les chefs des Philistins disent : il ne montera point avec nous à la bataille.
10 Ainsi lève-toi de bon matin, toi et les serviteurs de ton seigneur qui sont venus avec toi ; levez-vous de bon matin, et dès qu'il fera jour, partez. »
11 David et ses gens se levèrent de bonne heure, pour partir dès le matin et retourner au pays des Philistins ; et les Philistins montèrent à Jezraël.


Chapitre 30


— David bat les Amalécites. —

1 Lorsque David arriva avec ses hommes le troisième jour à Siceleg, les Amalécites avaient fait une invasion dans le Négéb et à Siceleg ; ils avaient frappé Siceleg et l'avaient brûlée ;
2 et ils avaient fait prisonniers les femmes et tous ceux qui s'y trouvaient, petits et grands, sans tuer personne, et ils les avaient emmenés, et s'étaient remis en route.
3 Lors donc que David et ses gens arrivèrent à la ville, ils virent qu'elle était brûlée, et que leurs femmes, leurs fils et leurs filles avaient été emmenés captifs.
4 Et David et le peuple qui était avec lui élevèrent la voix et pleurèrent jusqu'à ce qu'ils n'eussent plus la force de pleurer.
5 Les deux femmes de David avaient été aussi emmenées captives, Achinoam de Jezraël, et Abigaïl de Carmel, femme de Nabal.

6 David fut dans une grande angoisse, car la troupe parlait de le lapider, parce que tout le peuple avait de l'amertume dans l'âme, chacun au sujet de ses fils et de ses filles. Mais David reprit courage en Yahweh, son Dieu.
7 David dit au prêtre Abiathar, fils d'Achimélech : « Apporte-moi l'éphod. » Abiathar apporta l'éphod à David.
8 Et David consulta Yahweh en disant : « Poursuivrai-je cette bande ? L'atteindrai-je ? » Yahweh lui répondit : « Poursuis, car certainement tu atteindras et tu délivreras. »
9 Et David se mit en marche, lui et les six cents hommes qui étaient avec lui. Lorsqu'ils furent arrivés au torrent de Bésor, les traînards s'arrêtèrent.
10 Et David continua la poursuite avec quatre cents hommes ; deux cents hommes s'étaient arrêtés, trop fatigués pour passer le torrent de Bésor.

11 Ils trouvèrent dans les champs un Egyptien, qu'ils amenèrent à David. Ils lui donnèrent du pain qu'il mangea, et ils lui firent boire de l'eau ;
12 ils lui donnèrent une tranche d'un gâteau de figues sèches et deux gâteaux de raisins secs. Dès qu'il eut pris de la nourriture, ses esprits lui revinrent, car il n'avait mangé de nourriture ni bu d'eau depuis trois jours et trois nuits.
13 David lui dit : « A qui es-tu et d'où es-tu ? » Il répondit : « Je suis un esclave égyptien, au service d'un Amalécite, et voilà trois jours que mon maître m'a abandonné, parce que j'étais malade.
14 Nous avons fait une incursion dans le Négéb des Céréthiens, et sur le territoire de Juda, et dans le Négéb de Caleb, et nous avons brûlé Siceleg. »
15 David lui dit : « Veux-tu me conduire vers cette bande ? » Il répondit : « Jure-moi par le nom de Dieu que tu ne me tueras pas et que tu ne me livreras pas aux mains de mon maître, et je te conduirai vers cette bande. »
16 Lorsqu'il l'eut conduit, voici que les Amalécites étaient répandus sur toute la contrée, mangeant, buvant et dansant, à cause de tout le grand butin qu'ils avaient enlevé du pays des Philistins et du pays de Juda.
17 David les battit depuis le crépuscule du soir jusqu'au soir du lendemain, et aucun d'eux n'échappa, excepté quatre cents jeunes hommes, qui s'enfuirent, montés sur des chameaux.
18 David sauva tout ce que les Amalécites avaient pris, et David sauva ses deux femmes.
19 Il ne leur manqua personne, ni petit ni grand, ni fils ni fille, ni aucune partie du butin, ni rien de ce qu'on leur avait enlevé : David ramena tout.
20 Et David prit tout le menu et le gros bétail, et ils se mirent en marche devant ce troupeau, en disant : « C'est le butin de David. »

21 David revint vers les deux cents hommes qui avaient été trop fatigués pour suivre David, et qu'on avait laissés au torrent de Bésor ; ils s'avancèrent au-devant de David et au-devant du peuple qui était avec lui. S'approchant d'eux, David les salua amicalement.
22 Tout ce qu'il y avait d'hommes méchants et vils parmi les gens qui étaient allés avec David prirent la parole et dirent : « Puisqu'ils ne sont pas venus avec nous, nous ne leur donnerons rien du butin que nous avons sauvé, sinon à chacun sa femme et ses enfants ; qu'ils les emmènent et s'en aillent. »
23 Mais David dit : « N'agissez pas ainsi, mes frères, avec ce que Yahweh nous a donné ; car il nous a gardés, et il a livré entre nos mains la bande qui était venue contre nous.
24 Et qui vous écouterait dans cette affaire ? La part doit être la même pour celui qui est descendu au combat et pour celui qui est resté près des bagages : ils partageront ensemble. »
25 Il en fut ainsi dès ce jour et dans la suite, et David a fait de cela une loi et une règle qui subsiste jusqu'à ce jour.

26 De retour à Siceleg, David envoya une partie du butin aux anciens de Juda, ses amis, en disant : « Voici un présent pour vous sur le butin des ennemis de Yahweh. »
27 Il fit ces envois à ceux de Béthel, à ceux de Ramoth du Négéb, à ceux de Jéther,
28 à ceux d'Aroër, à ceux de Séphamoth, à ceux d'Estamo,
29 à ceux de Rachal, à ceux des villes de Jéraméélites, à ceux des villes des Cinéens,
30 à ceux d'Arama, à ceux de Cor-Asan, à ceux d'Athach,
31 à ceux d'Hébron et dans tous les lieux où David et ses gens avaient passé.


Chapitre 31


— Défaite et mort de Saül. —

1 Les Philistins ayant livré bataille à Israël, les hommes d'Israël prirent la fuit devant les Philistins, et tombèrent blessés à mort sur la montagne de Gerboé.
2 Les philistins s'attachèrent à la poursuite de Saül et de ses fils, et les Philistins tuèrent Jonathas, Abinadab, et Melchisua, fils de Saül.
3 L'effort du combat se porta sur Saül : les archers l'ayant découvert, il eut grandement peur des archers.
4 Alors Saül dit à son écuyer : « Tire ton épée et m'en transperce, de peur que les incirconcis ne viennent me transpercer et m'outrager. » Son écuyer ne le voulut pas faire, car il était saisi de crainte ; alors Saül prit son épée et se jeta dessus.
5 L'écuyer, voyant que Saül était mort, se jeta aussi sur son épée et mourut avec lui.
6 Ainsi périrent ensemble dans cette journée Saül et ses trois fils, son écuyer et tous ses hommes.
7 Les hommes d'Israël qui étaient de ce côté de la Plaine et ceux qui étaient de ce côté du Jourdain, voyant que les enfants d'Israël s'étaient enfuis, et que Saül et ses fils étaient morts, abandonnèrent leurs villes et prirent aussi la fuite ; et les Philistins vinrent et s'y établirent.

8 Le lendemain, les Philistins vinrent pour dépouiller les morts, et ils trouvèrent Saül et ses trois fils gisant sur la montagne de Gelboé.
9 Ils lui coupèrent la tête et lui enlevèrent ses armes ; puis ils envoyèrent publier cette bonne nouvelle par tout le pays des Philistins, dans les temples de leurs idoles et parmi le peuple.
10 Ils déposèrent les armes de Saül dans le temple d'Astarté, et ils attachèrent son cadavre aux murailles de Bethsan.

11 Les habitants de Jabès en Galaad ayant appris ce que les Philistins avaient fait à Saül,
12 tous les vaillants hommes se levèrent et, après avoir marché toute la nuit, ils enlevèrent des murailles de Bethsan le cadavre de Saül et les cadavres de ses fils, puis ils revinrent à Jabès, où ils les brûlèrent.
13 Ils prirent leurs os et les enterrèrent sous le tamarisque, à Jabès ; et ils jeûnèrent sept jours.



www.mission-web.com

HTML5 Powered Valid CSS!