Archives par mot-clé : prière



Prière pour la Paix – Cyprien de Carthage

Prière pour la Paix

      Nous prions et supplions Dieu que les ennemis de l’Église ne cessent de provoquer et d’irriter, de vouloir adoucir leurs coeurs; qu’ils déposent leur fureur et reviennent au calme de l’esprit; que leurs coeurs obscurcis par les ténèbres de leurs péchés, reconnaissent la lumière de la pénitence, et qu’ils demandent la prière de l’évêque, plutôt que de se disposer à en verser le sang.

Cyprien de Carthage (+258) Père de l’Église
Prière n°48 – Prières des premiers chrétiens – A. HAMMAN o. f. m



Grande Neuvaine de l’Immaculée Conception

GRANDE NEUVAINE
DE L’IMMACULÉE CONCEPTION

bénie et encouragée par S. S. LE PAPE
30 novembre – 8 décembre 2010

1) Chaque jour une dizaine de Chapelet, suivie de 3 fois l’invocation  » Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.  »

2) Une Communion le jour du 8 décembre ou un jour de l’octave – Confession recommandée.

PRIÈRE

      Très Sainte Vierge Marie, nous croyons qu’à la fin de votre vie terrestre, vous avez été élevée corps et âme au Ciel, parce que vous êtes la Mère de Dieu, Immaculée.

      La Très Sainte Trinité vous a couronnée Reine de l’univers, et avec vous tous les Anges et les Saints du Ciel, vous intercédez pour nous, Pèlerins de la terre, et pour les âmes des Défunts qui ont encore besoin de purification.

      Aidez-nous à orienter notre vie vers Dieu, qui a un Dessein d’amour sur chacun de nous, à prier, à recourir aux Sacrements de l’Église et à faire le bien, pour notre bonheur véritable dès ici-bas.

      Donnez-nous une Foi et une Espérance inébranlables en l’Amour infini de Dieu, au milieu des luttes et des épreuves inévitables et nécessaires de cette vie, car les souffrances du temps présent ne sont rien en comparaison du Bonheur qui nous attend.

Amen         

Imprimatur du Vicaire Épiscopal de Paris, 30 avril 2010



Prière sur la route – St. Grégoire de Nazianze

Ô Christ Seigneur, tu es pour les humains, les tiens, tout ce qu’il y a de bon. Pour tous, tu es le droit chemin.

Alors, ô Bienheureux, viens à moi qui t’appelle, sois mon compagnon de route, aujourd’hui, assure-moi un bon voyage et envoie un bon ange qui m’accompagne, me protège et me secoure, afin qu’il éloigne, de jour comme de nuit, tous les méfaits, qu’il accorde à un malheureux une heureuse fin de voyage et que, lorsque je pars de la maison sain et sauf, il me ramène de même à la maison, auprès des parents et des amis qui partagent ma vie.

Là, puissé-je alors jour et nuit, en toute liberté et sans crainte, t’invoquer en menant pour toi une vie exempte de mal et en élevant sans cesse vers toi une pensée ailée, lumière de ma vie.

C’est pour oti que je vis, pour toi que je parle, pour toi que je m’assois, Seigneur Christ, et c’est pour toi aussi que mon pied se met à avancer, car c’est toi qui me couvres de la main.

Conduis-moi donc maintenant à l’heureux terme de mon voyage.

St. Grégoire de Nazianze (+389/390)



La prière est la lumière de l’âme – St Jean Chrysostome

      La prière est la lumière de l’âme

« Le bien suprême, c’est la prière, l’entretien familier avec Dieu. Elle est communication avec Dieu et union avec lui. De même que les yeux du corps sont éclairés quand ils voient la lumière, ainsi l’âme tendue vers Dieu est illuminée par son inexprimable lumière. La prière n’est donc pas l’effet d’une attitude extérieure, mais elle vient du coeur. Elle ne se limite pas à des heures ou à des moments déterminés, mais elle déploie son activité sans relâche, nuit et jour.

En effet, il ne convient pas seulement que la pensée se porte rapidement vers Dieu lorsqu’elle s’applique à la prière; il faut aussi, même lorsqu’elle est absorbée par d’autres occupations – comme le soin des pauvres ou d’autres soucis de bienfaisance -, y mêler le désir et le souvenir de Dieu, afin que tout demeure comme une nourriture très savoureuse, assaisonnée par l’amour de Dieu, à offrir au Seigneur de l’univers. Et nous pouvons en retirer un grand avantage, tout au long de notre vie, si nous y consacrons une bonne part de notre temps.

La prière est la lumière de l’âme, la vraie connaissance de Dieu, la médiatrice entre Dieu et les hommes.

Par elle, l’âme s’élève vers le ciel, et embrasse Dieu dans une étreinte inexprimable; assoiffée du lait divin, comme un nourrisson, elle crie avec larmes vers sa mère. Elle exprime ses volontés profondes et elle reçoit des présents qui dépassent toute la nature visible.

Car la prière se présente comme une puissante ambassadrice, elle réjouit, elle apaise l’âme.

Lorsque je parle de prière, ne t’imagine pas qu’il s’agisse de paroles. Elle est un élan vers Dieu, un amour indicible qui ne vient pas des hommes et dont l’Apôtre parle ainsi: Nous ne savons pas prier comme il faut, mais l’Esprit lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables.

Une telle prière, si Dieu en fait la grâce à quelqu’un, est pour lui une richesse inaliénable, un aliment céleste qui rassasie l’âme. Celui qui l’a goûté est saisi pour le Seigneur d’un désir éternel, comme d’un feu dévorant qui embrase son coeur.

Lorsque tu la pratiques dans sa pureté originelle, orne ta maison de douceur et d’humilité, illumine-la par la justice; orne-la de bonnes actions comme d’un revêtement précieux; décore ta maison, au lieu de pierres de taille et de mosaïques, par la foi et la patience. Au-dessus de tout cela, place la prière au sommet de l’édifice pour porter ta maison à son achèvement. Ainsi tu te prépareras pour le Seigneur comme une demeure parfaite. Tu pourras l’y accueillir comme dans un palais royal et resplendissant, toi qui, par la grâce, le possèdes déjà dans le temple de ton âme. »

Saint Jean Chrysostome (+407 Père de l’Église): Homélie du Ve siècle



La vie monastique à Solesmes

Vous pouvez écouter cette conférence donnée par Dom Thierry Gamelin, moine de l’Abbaye Saint Pierre à Solesmes, à l’occasion du millénaire de la fondation de l’Abbaye.

Écouter (Streaming) la conférence

Télécharger le mp3 (clic droit puis « enregistrer la cible »…)

Cette conférence a été donnée à Notre-Dame du Chêne, le jour de l’assemblée générale de l’Association de gestion.

La conférence elle-même dure quarante minutes. Elle est suivie, sur le même fichier audio de vingt-cinq minutes de réponses aux questions.



Le temple de Dieu, c’est vous – S. Augustin d’Hippone

      La solennité qui nous réunit est la dédicace d’une maison de prière. La maison de nos prières, nous y sommes; la maison de Dieu, c’est nous-même. Si la maison de Dieu, c’est nous-mêmes, nous sommes construits en ce monde, pour être consacrés à la fin du monde. L’édifice, ou plutôt sa construction, se fait dans la peine; la dédicace se fait dans la joie.

      Ce qui se passait, quand s’élevait cet édifice, c’est ce qui se passe maintenant quand se réunissent ceux qui croient au Christ. Lorsque l’on croit, c’est comme lorsque l’on coupe du bois dans la forêt et que l’on taille des pierres dans la montagne; lorsque les croyants sont catéchisés, baptisés, formés, c’est comme s’ils étaient sciés, ajustés, rabotés par le travail des charpentiers et des bâtisseurs.

      Cependant, on ne fait la maison de Dieu que lorsque la charité vient tout assembler. Si ce bois et cette pierre n’étaient pas réunis selon un certain plan, s’ils ne s’entrelaçaient pas de façon pacifique, s’ils ne s’aimaient pas, en quelque sorte, par cet assemblage, personne ne pourrait entrer ici.

      Le Christ Seigneur, parce qu’il voulait entrer et habiter en nous, disait, comme pour former son édifice: Je vous donne un commandement nouveau, c’est que vous vous aimiez les uns les autres (Jn 13, 14).

S. Augustin d’Hippone (+430)



Prière de ce jour…

Vis le jour d’aujourd’hui, Dieu te le donne, il est à toi.
Vis-le en lui. Le jour de demain est à Dieu, il ne t’appartient pas.
Ne porte pas sur demain le souci d’aujourd’hui.
Demain est à Dieu: remets-le-lui. Le moment présent est une frêle passerelle: si tu le
charges de regrets d’hier, de l’inquiétude de demain, la passerelle cède et tu perds pied.
Le passé? Dieu le pardonne.
L’avenir? Dieu le donne .
Vis le jour d’aujourd’hui en communion avec lui. Et s’il y a lieu de t’inquiéter pour un être
bien aimé, regarde-le dans la lumière du christ ressuscité.

Prière retrouvée sur une soeur tuée en Algérie



Un instrument de Paix – St François d’Assise

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.

Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

Prière attribuée à Saint François d’Assise



Pour le monde sans voix

Je voudrais vous faire partager ce texte de Dom Helder Camar, archevêque de Recife (Brésil) que j’ai trouvé très intéressant:

Père, comment ne pas rassembler dans notre prière l’humanité toute entière…

Mais permets-moi, Seigneur, de te présenter une intention spéciale pour le monde sans voix.

Il y a des milliers et des milliers d’hommes et de femmes dans les pays pauvres et dans les zones pauvres des pays riches, sans droit d’élever la voix, sans possibilité de réclamer, de protester, aussi justes que soient leurs droits.

Ils se découragent, ils perdent la voix. Il deviennent sans-voix.

La faute, du moins en partie, nous revient.

Si nous, qui exigeons la conversion des autres, nous donnions l’exemple authentique d’une profonde conversion intérieure!

S’il ne devient pas évident que seul nous meut l’amour du prochain par amour de Dieu, nous n’aboutirons qu’à irriter.

Que toujours davantage, Père, nous soyons un avec ton Fils.

Que le Christ voie par nos yeux, écoute par nos oreilles, parle par nos lèvres, comme, j’en suis sûr, c’était le cas avec Marie!

Et envoie, Seigneur, ton Esprit, car lui seul peur renouveler la face de la terre!

Lui seul pourra briser les égoïsmes, lui seul pourra nous aider à construire un monde plus humain et plus chrétien!

Dom Helder Camara,

archevêque de Recife (Brésil)

Merci au Père Robert Gurtner qui m’a fait connaître ce texte que je vous ai à mon tour fait partager.

jean-marie